Trois ex-dirigeants de Tepco comparaissent dans le premier procès de Fukushima

30 juin 2017



Six ans après le pire accident nucléaire depuis celui de Tchernobyl, en 1986, trois ex-dirigeants de Tepco, l’électricien japonais, comparaissent dans le premier procès de Fukushima, ce vendredi 30 juin. Il s’agit de Tsunehisa Katsumata , 77 ans, président du conseil d’administration du groupe au moment du drame, ainsi que deux vice-PDG, Sakae Muto (66 ans) et Ichiro Takekuro (71 ans). Ils sont jugés pour « négligence » après la mise en péril de la centrale nucléaire de Fukushima par un gigantesque tsunami. Un drame qualifié par une commission d’enquête de « désastre créé par l’homme ». L’absence de prises de dispositions supplémentaires face au risque d’un raz-de-marée dépassant les standards de construction initiaux est perçue par les plaignants, des habitants de la région, comme la cause première de la catastrophe.

Une centaine de personnes avaient fait le déplacement, dont plus de quarante venus de Fukushima, pour ce procès qui s’est ouvert en début de matinée à Tokyo. Parmi elles, Ruiko Muto, présidente de l’association à l’origine des poursuites. « Qui est responsable, quel enchaînement de faits ont conduit à cet accident, on ne sait toujours pas, et si on ne s’interroge pas sur les responsabilités, un tel drame historique risque de se reproduire », a-t-elle déclaré à l’AFP. « La vie de nombreuses personnes a été bouleversée, et je veux que les prévenus prennent conscience de leur colère et chagrin », a-t-elle insisté.

Les opérations d’évacuation conduites dans l’urgence, sans préparation, ont causé la mort de 44 personnes de l’hôpital de Futaba, à quelques kilomètres du site. Treize autres personnes (des militaires et personnels de Tepco) ont été blessées. Au début des débats, les trois ex-responsables de Tepco ont plaidé non coupable, arguant qu’il était « impossible de prévoir un tel accident », tout en présentant leurs excuses, selon des propos rapportés par les médias japonais.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


24 novembre 2017
L’éclairage nocturne affecte gravement les écosystèmes
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Cigéo : une commission recommande une expertise internationale sur certains déchets
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2017
Forêt de Bialowieza : la Pologne doit arrêter la coupe, dit la justice européenne
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La région Ile-de-France réduit les aides aux associations des quartiers populaires
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Hinkley Point : les députés britanniques s’alarment du coût pour les consommateurs
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
La pollution de l’air détériore la qualité du sperme
Lire sur reporterre.net
22 novembre 2017
Les poursuites contre le réalisateur Lech Kowalski sont abandonnées
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Nuage radioactif détecté en France : la Russie reconnaît être à l’origine de la pollution
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Le Nebraska donne son feu vert au projet d’oléoduc Keystone XL
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2017
Une carte de Greenpeace permet d’évaluer le risque nucléaire à côté de chez vous
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
L’oléoduc Keystone laisse échapper près de 800.000 litres de pétrole
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Près d’un tiers des chauves-souris d’Île-de-France menacées d’extinction
Lire sur reporterre.net
20 novembre 2017
Le comité d’entreprise d’EDF alerte sur les risques de coupures d’électricité cet hiver
Lire sur reporterre.net
18 novembre 2017
« Vigilance renforcée » pour certaines écoles d’Ile-de-France
Lire sur reporterre.net
17 novembre 2017
Le sulfoxaflor classé néonicotinoïde par une étude scientifique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

24 novembre 2017
Contre la folie consommatoire du « Black Friday », la résistance se lève
Info
25 novembre 2017
Ennuyeux. La climatologue Valérie Masson-Delmotte soutient l’Expo universelle et l’étalement urbain à Saclay
Info
24 novembre 2017
Notre-Dame-des-Landes : le bruit n’est pas un argument, prouvent des experts néerlandais
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire