Trois ex-dirigeants de Tepco comparaissent dans le premier procès de Fukushima

30 juin 2017

Six ans après le pire accident nucléaire depuis celui de Tchernobyl, en 1986, trois ex-dirigeants de Tepco, l’électricien japonais, comparaissent dans le premier procès de Fukushima, ce vendredi 30 juin. Il s’agit de Tsunehisa Katsumata , 77 ans, président du conseil d’administration du groupe au moment du drame, ainsi que deux vice-PDG, Sakae Muto (66 ans) et Ichiro Takekuro (71 ans). Ils sont jugés pour « négligence » après la mise en péril de la centrale nucléaire de Fukushima par un gigantesque tsunami. Un drame qualifié par une commission d’enquête de « désastre créé par l’homme ». L’absence de prises de dispositions supplémentaires face au risque d’un raz-de-marée dépassant les standards de construction initiaux est perçue par les plaignants, des habitants de la région, comme la cause première de la catastrophe.

Une centaine de personnes avaient fait le déplacement, dont plus de quarante venus de Fukushima, pour ce procès qui s’est ouvert en début de matinée à Tokyo. Parmi elles, Ruiko Muto, présidente de l’association à l’origine des poursuites. « Qui est responsable, quel enchaînement de faits ont conduit à cet accident, on ne sait toujours pas, et si on ne s’interroge pas sur les responsabilités, un tel drame historique risque de se reproduire », a-t-elle déclaré à l’AFP. « La vie de nombreuses personnes a été bouleversée, et je veux que les prévenus prennent conscience de leur colère et chagrin », a-t-elle insisté.

Les opérations d’évacuation conduites dans l’urgence, sans préparation, ont causé la mort de 44 personnes de l’hôpital de Futaba, à quelques kilomètres du site. Treize autres personnes (des militaires et personnels de Tepco) ont été blessées. Au début des débats, les trois ex-responsables de Tepco ont plaidé non coupable, arguant qu’il était « impossible de prévoir un tel accident », tout en présentant leurs excuses, selon des propos rapportés par les médias japonais.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


22 mai 2018
La France s’oppose à un moratoire européen sur la chasse à la tourterelle des bois
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Des militants dans les arbres en soutien aux opposants à Cigéo
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Les Naturalistes en lutte « remercient » Nicolas Hulot d’avoir protégé la biodiversité de la Zad
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Ségolène Royal tacle Nicolas Hulot sur son renoncement sur l’huile de palme
Lire sur reporterre.net
18 mai 2018
Intrusion de militants de Greenpeace dans une centrale : verdict le 28 juin
Lire sur reporterre.net
17 mai 2018
Les opposants à la LGV du Sud-Ouest vont saisir la Cour européenne
Lire sur reporterre.net
17 mai 2018
Pollution de l’air : la France renvoyée devant la justice européenne
Lire sur reporterre.net
16 mai 2018
Avenir au gouvernement de Nicolas Hulot : un « moment de vérité » cet été
Lire sur reporterre.net
15 mai 2018
Le lanceur d’alerte Antoine Deltour acquitté
Lire sur reporterre.net
15 mai 2018
Au Canada, une fuite d’oléoduc vieille de huit ans contamine toujours les eaux
Lire sur reporterre.net
14 mai 2018
Les associations environnementales demandent l’arrêt des « opérations de police »
Lire sur reporterre.net
14 mai 2018
Une inégalité toujours plus grande au sein des grandes entreprises, selon Oxfam
Lire sur reporterre.net
11 mai 2018
Le tourisme émet 8 % des gaz à effet de serre, selon une étude
Lire sur reporterre.net
11 mai 2018
Bolloré perd définitivement son premier procès en diffamation intenté à Bastamag
Lire sur reporterre.net
11 mai 2018
Une campagne se poursuit en faveur des dauphins
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

22 mai 2018
De Bure à Belleville-sur-Loire, la mobilisation contre les déchets nucléaires s’élargit
Reportage
22 mars 2018
Les fonctionnaires de l’Environnement rejoignent le cortège du mécontentement
Enquête
21 mai 2018
Banlieues : des intellectuels soutiennent le plan Borloo
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire