Trois organisations demandent l’interdiction des additifs nitrates et nitrites

Durée de lecture : 1 minute

21 novembre 2019

L’ONG Foodwatch, l’application mobile d’évaluation de l’impact santé des aliments Yuka et la Ligue contre le cancer demandent ce mercredi 20 novembre l’interdiction des additifs nitrés dans l’alimentation. Ils interviennent alors que des députés envisagent de taxer ces additifs.

C’est un scandale sanitaire à bas bruit : les nitrates et nitrites, additifs largement utilisés dans l’alimentation (E249, E250, E251 et E252) favorisent l’apparition du cancer colorectal et de l’estomac. Ces additifs sont très présents dans la charcuterie — jambon blanc, saucisse, saucisson, pâté, foie gras, etc. — et également dans les plats préparés.

« Les additifs à base de nitrites et nitrates dans notre alimentation présentent un danger pour la santé car lorsqu’on les ingère, ils peuvent entraîner la formation de composés cancérogènes dans notre estomac : des nitrosamines. Ces substances sont classées cancérogènes probables pour l’homme (catégorie 2A) par le Centre international de la recherche contre le cancer (CIRC), une agence de l’Organisation mondiale pour la santé, à cause de leur incidence sur l’apparition du cancer colorectal, le deuxième cancer le plus mortel après celui des poumons, pourtant évitable » , précisent les trois organisations dans leur communiqué.

Selon Yuka, plus de 12.000 produits présents dans la base de données de l’application contiennent ces additifs. La Ligue contre le cancer estime qu’environ 4.000 nouveaux cas de cancer chaque année sont attribuables à la consommation de viande transformée.



Lire aussi : VIDÉO - Pain, jambon et saucisson : la face cachée du sandwich



31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Une manifestation pour sauver le système de santé
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le général Lizurey, qui a expulsé la Zad, assiste Édouard Philippe dans la lutte contre le Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Le délai de mise en service de l’EPR de Flamanville repoussé à 2024
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Michel Tibon-Cornillot, penseur du « déferlement des techniques », est mort du Covid-19
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Au Portugal, les immigrés régularisés le temps de la crise sanitaire
Lire sur reporterre.net
30 mars 2020
Coronavirus : une usine d’oxygène fermée par un fonds spéculatif demande sa nationalisation
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Les dépenses françaises pour la bombe atomique pourraient financer 100.000 lits de soins intensifs
Lire sur reporterre.net
28 mars 2020
Aux États-Unis, en raison du coronavirus, l’administration suspend les contrôles environnementaux
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En pleine crise du Covid-19, les entreprises se préparent à verser des dividendes record
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
En 2018, on pouvait fabriquer 200 millions de masques par an en France
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Plan de relance et aides d’urgence : la justice sociale et l’écologie doivent primer
Lire sur reporterre.net
27 mars 2020
Fermeture des marchés : les paysans lancent une carte des alternatives
Lire sur reporterre.net
26 mars 2020
Les pangolins sont porteurs de coronavirus liés au SRAS-CoV-2, indique une étude scientifique
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Alimentation

30 mars 2020
Le changement climatique va stimuler les pandémies et autres menaces sur la santé
Enquête
31 mars 2020
En Chine et en Italie, « les premiers foyers épidémiques sont des zones très polluées »
Entretien
30 mars 2020
La viticulture bio s’interroge sur la toxicité du cuivre, pesticide naturel
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Alimentation