Un livre met en cause la sûreté des centrales françaises, EDF dément

5 février 2018

Un livre à paraître met en cause la sûreté des centrales nucléaires françaises, évoquant notamment des fissures sur les cuves de plusieurs réacteurs, ce qu’EDF a démenti lundi 5 février en menaçant les auteurs de poursuites. « L’accident grave devient, non plus possible, mais probable », écrivent Thierry Gadault et Hugues Demeude dans leur livre Nucléaire - Danger immédiat à paraître mercredi 7 février chez Flammarion.

Les auteurs indiquent que des fissures avaient été découvertes dès avant sa mise en service sur le réacteur numéro 1 de la centrale du Tricastin (Drôme) et que, « au cours de la troisième visite décennale, les études ont révélé trois fissures qui n’avaient pas été notées avant ». Le Tricastin est ainsi qualifiée de « pire centrale du pays » pour un ensemble de problèmes. La centrale avait été mise provisoirement à l’arrêt l’an dernier à la suite d’une demande de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour renforcer une digue jugée trop fragile au nord de l’installation.

L’ouvrage indique par ailleurs que « les autorités belges ont mis en évidence des milliers de fissures dans des endroits non inspectés en France », en raison de bulles d’hydrogène prisonnières du métal. En France, des analyses ont ensuite permis d’établir que « six cuves sont fragilisées par des fissures de même type que les défauts belges », écrivent les auteurs.

EDF a aussitôt démenti en affirmant qu’aucun nouveau problème n’avait été détecté sur le parc nucléaire français, composé de 58 réacteurs. « Un certain nombre de choses sont vraies et connues depuis longtemps », a indiqué Dominique Minière, directeur du parc nucléaire et thermique d’EDF, lors d’une conférence téléphonique. « Après, il y a un certain nombre de faits qui sont présentés comme nouveaux et ceux-là (...) sont faux », a-t-il affirmé.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Enquête dans la centrale la plus dangereuse de France



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

27 mars 2019
L’eusko basque, première monnaie locale européenne
Alternative
20 avril 2019
Deux mille activistes du climat ont bloqué « la République des pollueurs »
Reportage
22 avril 2019
Le journaliste Gaspard Glanz enfin libre, mais empêché de travailler à Paris
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Nucléaire