Faire un don
60696 € récoltés
OBJECTIF : 120 000 €
51 %
Pour une presse libre comme l'air ! Soutenir reporterre

Un livre met en cause la sûreté des centrales françaises, EDF dément

Durée de lecture : 2 minutes

5 février 2018

Un livre à paraître met en cause la sûreté des centrales nucléaires françaises, évoquant notamment des fissures sur les cuves de plusieurs réacteurs, ce qu’EDF a démenti lundi 5 février en menaçant les auteurs de poursuites. « L’accident grave devient, non plus possible, mais probable », écrivent Thierry Gadault et Hugues Demeude dans leur livre Nucléaire - Danger immédiat à paraître mercredi 7 février chez Flammarion.

Les auteurs indiquent que des fissures avaient été découvertes dès avant sa mise en service sur le réacteur numéro 1 de la centrale du Tricastin (Drôme) et que, « au cours de la troisième visite décennale, les études ont révélé trois fissures qui n’avaient pas été notées avant ». Le Tricastin est ainsi qualifiée de « pire centrale du pays » pour un ensemble de problèmes. La centrale avait été mise provisoirement à l’arrêt l’an dernier à la suite d’une demande de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour renforcer une digue jugée trop fragile au nord de l’installation.

L’ouvrage indique par ailleurs que « les autorités belges ont mis en évidence des milliers de fissures dans des endroits non inspectés en France », en raison de bulles d’hydrogène prisonnières du métal. En France, des analyses ont ensuite permis d’établir que « six cuves sont fragilisées par des fissures de même type que les défauts belges », écrivent les auteurs.

EDF a aussitôt démenti en affirmant qu’aucun nouveau problème n’avait été détecté sur le parc nucléaire français, composé de 58 réacteurs. « Un certain nombre de choses sont vraies et connues depuis longtemps », a indiqué Dominique Minière, directeur du parc nucléaire et thermique d’EDF, lors d’une conférence téléphonique. « Après, il y a un certain nombre de faits qui sont présentés comme nouveaux et ceux-là (...) sont faux », a-t-il affirmé.



Lire aussi : Enquête dans la centrale la plus dangereuse de France



14 juin 2019
Gilets jaunes : les tirs de LBD et de grenades ont explosé en 2018
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
En Bretagne, la préfète demande à un maire de réautoriser les pesticides dans sa commune
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Privatisation d’Aéroports de Paris : la collecte des signatures pour le référendum a commencé
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Les inondations records aux Etats-Unis provoquent une augmentation du prix mondial du maïs
Lire sur reporterre.net
13 juin 2019
Le Conseil de l’UE accroît l’opacité de l’évaluation des OGM
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Concilier croissance économique et écologie : le « en même temps » du Premier ministre
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Le journaliste Taha Bouhafs brutalisé et arrêté alors qu’il couvrait une manifestation
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
500 € avec sursis pour les décrocheurs de portraits de Macron
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Chaque semaine, nous ingérons l’équivalent d’une carte de crédit en plastique
Lire sur reporterre.net
12 juin 2019
Le changement climatique va faire disparaître jusqu’à 17 % de la biomasse des animaux marins
Lire sur reporterre.net
11 juin 2019
Les navires de croisière polluent plus que toutes les voitures européennes
Lire sur reporterre.net
10 juin 2019
Les gardes forestiers ont manifesté contre la privatisation de l’ONF
Lire sur reporterre.net
10 juin 2019
Loi Mobilités : les députés rejettent les amendements proposant la fin de vente des véhicules thermiques dès 2030
Lire sur reporterre.net
10 juin 2019
La « zone morte » du golfe du Mexique s’agrandit encore
Lire sur reporterre.net
7 juin 2019
La France est le plus gros pollueur par les déchets plastiques de la Méditerranée
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

17 juin 2019
En Amazonie colombienne, les terres autochtones pillées par l’extractivisme
Info
17 juin 2019
Plongée dans l’univers de la 5G : merveille ou cauchemar ?
Enquête
15 juin 2019
Fatima Ouassak : « Dans les quartiers populaires, l’écologie semble réservée aux classes moyennes et supérieures blanches »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire