Média indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Incendies

Un « monstre de feu » dévore la Californie

Les pompiers californiens sont engagés sur de nombreux incendies, comme ici, le 1er septembre, au nord-est de Los Angeles.

La Californie suffoque et grille. Écrasée par la chaleur, la région est en proie aux flammes. Un « monstre » de feu, selon les termes du Los Angeles Times, s’est déclenché mercredi dans l’arrière-pays de la Cité des anges. Plus de 2 100 hectares sont déjà partis en fumée. Un incendie est également en cours à l’est de San Diego. 1 800 hectares ont déjà brûlé, détruisant trois maisons et faisant deux blessés graves.

La région fait face, depuis mercredi, à une vague de chaleur intense. Il s’agit de la plus longue et de la plus chaude depuis le début de l’année, selon le météorologiste David Sweet, interrogé par les journalistes du Los Angeles Times. Le mercure a grimpé jusqu’à 43 °C, jeudi, dans la région de l’incendie. Des températures encore plus étouffantes, pouvant atteindre 46 °C localement, sont encore attendues. La météo ne devrait redevenir supportable qu’en début de semaine prochaine.

Évacuations et hospitalisations

La situation est éprouvante pour les habitants. Dans certaines écoles de la vallée de San Fernando, la température au niveau de l’asphalte peut dépasser les 60 °C. Des établissements scolaires et des centres de soins situés à proximité des feux ont dû être évacués, et sept pompiers transférés à l’hôpital. Les températures extrêmes mettent également le réseau électrique à rude épreuve : afin d’éviter des coupures, le gestionnaire du réseau a demandé aux habitants de réduire au minimum leur consommation électrique.

La région a été touchée par de nombreux incendies depuis le début de l’été. En août, l’incendie « McKinney » avait notamment carbonisé plus de 20 638 hectares de la forêt nationale de Klamath, dans le nord de la Californie. Sans réduction drastique et immédiate de nos émissions de gaz à effet de serre, les vagues de chaleur, les sécheresses et les incendies devraient s’intensifier et devenir plus fréquents, préviennent les rapports du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec).

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende