Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Nucléaire

Un système de « transition de fiscalité » pour la commune de Fessenheim, promet Sébastien Lecornu

La commune de Fessenheim bénéficiera d’un « système de transition de fiscalité » pour compenser la fermeture de la centrale nucléaire, a annoncé mardi 25 septembre le secrétaire d’État auprès du ministère de la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu.

Le gouvernement veut « permettre (aux collectivités territoriales) pendant trois ans de manière pleine et dix ans de manière dégradée de continuer à percevoir une fiscalité alors que la centrale ne sera plus en fonction », a expliqué sur France Info M. Lecornu, en rappelant que la fermeture de la centrale est « irréversible ». « Il va falloir qu’on gère l’après-centrale et, en plus, qu’on arrive à faire le développement économique qui n’a pas été fait pendant ces 40 dernières années », a-t-il ajouté.

Le ministère précise auprès de l’AFP que la commune de Fessenheim et son intercommunalité recevront plus de 30 millions d’euros de plus sur dix ans. « Concrètement, il s’agit un fonds de péréquation entre les territoires énergétiques et d’un lissage fiscal. Cela concerne aujourd’hui Fessenheim et demain les dernières centrales à charbon », poursuit le ministère.

Interrogé sur la date de fermeture de Fessenheim, M. Lecornu a répondu qu’il fallait attendre que l’EPR de Flamanville démarre, « plutôt fin 2019 », en raison des nombreux retards.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende