Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

En bref — Monde

Une écologiste devient maire de Bogota, la capitale de la Colombie

En Colombie, les élections locales ont tourné à la déroute pour le pouvoir dimanche 27 octobre. Symbole du ras-le-bol des électeurs : Claudia López, militante de centre gauche ouvertement lesbienne, a remporté la mairie de Bogota avec plus de 35 % des suffrages, le candidat uribiste n’arrivant que quatrième avec 13 %.

Première femme à accéder à la mairie de Bogota, la sénatrice Claudia López est notamment célèbre pour ses attaques virulentes contre M. Uribe. Elle s’était révélée au grand public durant les années 2000 en enquêtant sur les liens entre l’Etat et les paramilitaires.

La politologue de 49 ans est affiliée à la modérée Alliance verte d’Antanas Mockus. L’an dernier, elle avait postulé à la vice-présidence du pays au côté du candidat centriste Sergio Fajardo. Dans cette campagne municipale, elle disposait du soutien du Pôle démocratique (gauche) mais pas de celui de l’ancien maire progressiste Gustavo Petro, dont le favori, l’ex-journaliste Hollman Morris, a terminé troisième avec 14 %.

La capitale a voté pour que « nous nous libérions du machisme, du racisme, du classisme, de l’homophobie et de la xénophobie », a-t-elle déclaré dimanche soir sous les ovations de ses partisans.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende