Poursuites-bâillons : une victoire judiciaire contre l’empire Bolloré

Durée de lecture : 2 minutes

13 février 2019



Ce mercredi 13 février, les sociétés Socfin et Socapalm, liées au groupe Bolloré, ont finalement annoncé qu’elles se désistaient de leur appel. En première instance, elles avaient perdu à la suite de leur plainte pour diffamation. Les articles incriminés, publiés sur Mediapart, reportaient la mobilisation des riverains de plantations de palmiers à huile et d’hévéas en Afrique et en Asie, « affectés par des conflits fonciers et les abus du groupe Socfin, détenus à près de 39 % par le groupe Bolloré », a précisé dans un communiqué l’ONG ReAct, qui soutient les luttes de ces citoyens.

C’est donc une victoire pour les ONG poursuivies — le ReAct et Sherpa — ainsi que pour Mediapart. Mais une victoire au goût amer : « Cette poursuite-bâillon aura demandé des heures de travail, elle a occasionné des frais de justice, elle a duré plus d’un an, et c’est autant de temps et d’énergie que les ONG n’auront pas consacré à d’autres actions », regrette Me Vincent Fillola, avocat de ReAct, contacté par Reporterre.

Les activités du groupe Bolloré et des sociétés qui lui sont liées ont fait l’objet de plusieurs reportages sur France Télévision, France Inter, Basta !, Mediapart. Presque systématiquement, le groupe et ses sociétés ont intenté des procès en diffamation aux médias et aux associations ayant relayé les informations. Ainsi, en moins de trois ans, on compte plus de 12 procès, dont un seulement a été gagné par la compagnie. Les collectifs On ne se taira pas et Informer n’est pas un délit se battent contre la multiplication de ces poursuites, « véritable stratégie d’étranglement judiciaire », d’après Me Fillola, qui nuisent à la liberté d’information.

  • Source : Reporterre




Lire aussi : Quand les puissants tentent de bâillonner l’information


8 juillet 2020
Manifestation : Ensemble pour le climat et contre les violences policières
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Le mois dernier fut le « 2e mois de juin le plus chaud pour l’Europe »
Lire sur reporterre.net
7 juillet 2020
Contre l’avis de la mairie de Paris, le gouvernement valide le réaménagement polémique de la gare du Nord
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Aux Etats-Unis, la critique de la pollution par le plastique est qualifiée de « terrorisante »
Lire sur reporterre.net
6 juillet 2020
Des collectifs demandent un moratoire sur les projets de centres commerciaux et logistiques
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Pollution de l’air : l’État risque une lourde amende pour inaction
Lire sur reporterre.net
3 juillet 2020
Mercosur : « Stoppées net » selon M. Macron, les négociations sont finalisées, annonce l’Union européenne
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois ferme en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
7 juillet 2020
Barbara Pompili, la caution écolo de Macron, ne fera pas de vague
Info
9 mai 2020
Appel des soignants : la plus grande menace sur notre santé est le réchauffement climatique
Tribune
8 juillet 2020
À Marseille, les cinq chantiers écolos qui attendent Michèle Rubirola
Info


Sur les mêmes thèmes       Libertés