Poursuites-bâillons : une victoire judiciaire contre l’empire Bolloré

13 février 2019

Ce mercredi 13 février, les sociétés Socfin et Socapalm, liées au groupe Bolloré, ont finalement annoncé qu’elles se désistaient de leur appel. En première instance, elles avaient perdu à la suite de leur plainte pour diffamation. Les articles incriminés, publiés sur Mediapart, reportaient la mobilisation des riverains de plantations de palmiers à huile et d’hévéas en Afrique et en Asie, « affectés par des conflits fonciers et les abus du groupe Socfin, détenus à près de 39 % par le groupe Bolloré », a précisé dans un communiqué l’ONG ReAct, qui soutient les luttes de ces citoyens.

C’est donc une victoire pour les ONG poursuivies — le ReAct et Sherpa — ainsi que pour Mediapart. Mais une victoire au goût amer : « Cette poursuite-bâillon aura demandé des heures de travail, elle a occasionné des frais de justice, elle a duré plus d’un an, et c’est autant de temps et d’énergie que les ONG n’auront pas consacré à d’autres actions », regrette Me Vincent Fillola, avocat de ReAct, contacté par Reporterre.

Les activités du groupe Bolloré et des sociétés qui lui sont liées ont fait l’objet de plusieurs reportages sur France Télévision, France Inter, Basta !, Mediapart. Presque systématiquement, le groupe et ses sociétés ont intenté des procès en diffamation aux médias et aux associations ayant relayé les informations. Ainsi, en moins de trois ans, on compte plus de 12 procès, dont un seulement a été gagné par la compagnie. Les collectifs On ne se taira pas et Informer n’est pas un délit se battent contre la multiplication de ces poursuites, « véritable stratégie d’étranglement judiciaire », d’après Me Fillola, qui nuisent à la liberté d’information.

  • Source : Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Quand les puissants tentent de bâillonner l’information



19 avril 2019
Notre-Dame, site désormais pollué par le plomb ?
Lire sur reporterre.net
19 avril 2019
Un recours au Conseil d’État demande l’interdiction des grenades GLI-F4
Lire sur reporterre.net
18 avril 2019
Le dioxyde de titane, alias E171, sera interdit en janvier 2020
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
La société Arkolia confirme son projet de méga centrale solaire sur le Larzac
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Un nouvel observatoire pour évaluer l’action des députés européens
Lire sur reporterre.net
17 avril 2019
Blocages à Londres : Extinction Rebellion réclame un « état d’urgence climatique »
Lire sur reporterre.net
16 avril 2019
Plus de 200 perturbateurs endocriniens retrouvés dans nos eaux de surface
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
L’exportation du lait européen en Afrique est nuisible, alerte un collectif d’ONG
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
Le glyphosate interdit au Vietnam
Lire sur reporterre.net
15 avril 2019
La manifestation pour la liberté de manifester brutalement empêchée à Toulouse
Lire sur reporterre.net
13 avril 2019
Appel à manifester pour les libertés samedi 13 avril
Lire sur reporterre.net
10 avril 2019
La fonte des glaciers fait monter le niveau de la mer à un rythme de plus en plus rapide
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
Le tribunal suspend les travaux de la déviation de Beynac, en Dordogne
Lire sur reporterre.net
9 avril 2019
La période d’avril 2018 à mars 2019 est la plus chaude jamais enregistrée en Europe et à l’échelle mondiale
Lire sur reporterre.net
8 avril 2019
Grenouilles et crapauds menacés d’extinction à cause d’un champignon
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Libertés
20 avril 2019
Trois photographes racontent leur démarche face à la crise écologique
Info
19 avril 2019
7e leçon des jeunes au gouvernement : place à l’éco-construction
Tribune
20 avril 2019
Deux mille activistes du climat ont bloqué « la République des pollueurs »
Reportage


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Libertés