Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Climat

14 collectivités locales mettent Total en demeure d’agir pour le climat

Quatorze collectivités ont pressé mardi 18 juin le groupe pétrolier Total d’agir pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C et exigent un nouveau « plan de vigilance » plus ambitieux, faute de quoi elles pourraient l’attaquer en justice.

Arcueil, Bayonne, Bègles, Bize-Minervois, Champneuville, Correns, Est-Ensemble Grand Paris, Grande-Synthe, Grenoble, La Possession, Mouans-Sartoux, Nanterre, Sevran et Vitry-le-François sont à l’origine de cette démarche, avec le soutien des associations Notre affaire à tous, Les Éco Maires, Sherpa et ZEA.

En octobre, 13 de ces collectivités avaient déjà interpellé le géant pétrolier, faisant valoir que leurs territoires souffrent du réchauffement climatique. Elles demandaient à la multinationale française de présenter un plan de vigilance qui prenne en compte « la réalité des impacts de [ses] activités et les risques d’atteintes grave au système climatique qu’elles induisent ».

Depuis 2017, la loi française oblige les multinationales françaises à établir un tel plan chez leurs sous-traitants ou fournisseurs à l’étranger.

Huit mois plus tard, ces collectivités constatent que Total a publié en mars 2019 un plan de vigilance, mais elles estiment que « les mesures annoncées sont clairement insuffisantes, en-deçà des efforts nécessaires au respect des objectifs internationaux reconnus par l’Accord de Paris » conclu en 2015 pour limiter l’élévation de la température moyenne de la planète bien en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels, voire à 1,5 °C.

Dans une mise en demeure qui doit être déposée ce mercredi 19 juin, les collectivités demandent à Total, qui fait partie selon elles des 25 multinationales les plus polluantes de la planète, de publier un nouveau plan de vigilance.

« Nous allons poursuivre avec fermeté », a assuré le président des Éco Maires, Guy Geoffroy, lors d’une conférence de presse après une rencontre avec le PDG de Total, Patrick Pouyanné. Ce dernier « n’a pris aucun engagement », a assuré de son côté Jean-Ronan Le Pen, le coprésident de ZEA.

Le PDG de Total a affirmé pour sa part, dans un communiqué, que le groupe pétrolier était « ouvert au dialogue » en vue « d’engager des initiatives concrètes avec les collectivités locales qui le souhaitent ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire