14 collectivités locales mettent Total en demeure d’agir pour le climat

Durée de lecture : 2 minutes

19 juin 2019



Quatorze collectivités ont pressé mardi 18 juin le groupe pétrolier Total d’agir pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C et exigent un nouveau « plan de vigilance » plus ambitieux, faute de quoi elles pourraient l’attaquer en justice.

Arcueil, Bayonne, Bègles, Bize-Minervois, Champneuville, Correns, Est-Ensemble Grand Paris, Grande-Synthe, Grenoble, La Possession, Mouans-Sartoux, Nanterre, Sevran et Vitry-le-François sont à l’origine de cette démarche, avec le soutien des associations Notre affaire à tous, Les Éco Maires, Sherpa et ZEA.

En octobre, 13 de ces collectivités avaient déjà interpellé le géant pétrolier, faisant valoir que leurs territoires souffrent du réchauffement climatique. Elles demandaient à la multinationale française de présenter un plan de vigilance qui prenne en compte « la réalité des impacts de [ses] activités et les risques d’atteintes grave au système climatique qu’elles induisent ».

Depuis 2017, la loi française oblige les multinationales françaises à établir un tel plan chez leurs sous-traitants ou fournisseurs à l’étranger.

Huit mois plus tard, ces collectivités constatent que Total a publié en mars 2019 un plan de vigilance, mais elles estiment que « les mesures annoncées sont clairement insuffisantes, en-deçà des efforts nécessaires au respect des objectifs internationaux reconnus par l’Accord de Paris » conclu en 2015 pour limiter l’élévation de la température moyenne de la planète bien en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels, voire à 1,5 °C.

Dans une mise en demeure qui doit être déposée ce mercredi 19 juin, les collectivités demandent à Total, qui fait partie selon elles des 25 multinationales les plus polluantes de la planète, de publier un nouveau plan de vigilance.

« Nous allons poursuivre avec fermeté », a assuré le président des Éco Maires, Guy Geoffroy, lors d’une conférence de presse après une rencontre avec le PDG de Total, Patrick Pouyanné. Ce dernier « n’a pris aucun engagement », a assuré de son côté Jean-Ronan Le Pen, le coprésident de ZEA.

Le PDG de Total a affirmé pour sa part, dans un communiqué, que le groupe pétrolier était « ouvert au dialogue » en vue « d’engager des initiatives concrètes avec les collectivités locales qui le souhaitent ».





Lire aussi : L’État attaqué en justice pour inaction climatique


2 juillet 2020
Le reporter Stéphane Trouille est condamné à huit mois fermes en appel
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La justice relaxe un militant anti-pub
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
La Commission européenne demande à la France de mettre fin à la chasse illégale
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Trop des substances préoccupantes dans les crèmes solaires pour enfants
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
Le Conseil d’Etat valide l’urbanisation du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
2 juillet 2020
L’exploitation des forêts s’accroît de manière abrupte en Europe
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’Autorité de régulation censure une pub pour un vélo qui critique les pollutions de l’automobile
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
L’avenir des trains de nuit attendra la fin de l’été
Lire sur reporterre.net
1er juillet 2020
Élisabeth Borne confirme le report de l’interdiction du glyphosate
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
EDF abandonne son projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire, selon un élu
Lire sur reporterre.net
30 juin 2020
Des députés proposent des quotas individuels de carbone pour limiter les trajets en avion
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Le conseil d’administration de Polytechnique valide un projet de centre de recherche de Total
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Train des primeurs Perpignan-Rungis : les wagons ne seront pas détruits
Lire sur reporterre.net
29 juin 2020
Convention climat : Emmanuel Macron promet un projet de loi et 15 milliards d’euros supplémentaires
Lire sur reporterre.net
27 juin 2020
Un rapport pointe les effets toxiques des gaz lacrymogènes
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
1er juillet 2020
La stigmatisation du « bobo » tente de disqualifier les luttes écologistes
Entretien
20 juin 2020
Pendant le confinement, le braconnage de tortues a explosé à Mayotte... et continue
Reportage
1er juillet 2020
Après le confinement, des élèves expérimentent l’école en plein air
Alternatives


Sur les mêmes thèmes       Climat