À Fos-sur-mer, les habitants sont surimprégnés de plomb, de furane et de benzène

30 mai 2018

Ce sont trois polluants typiques des zones industrielles, et, il n’y a pas de hasard, les habitants de Fos-sur-mer (Bouches-du-Rhône), une des plus grandes zones industrielles d’Europe, y sont surimprégnés. Telle est la conclusion — rendue publique mardi 29 mai — à laquelle aboutit l’étude Index menée par l’Institut écocitoyen pour la connaissance des pollutions (IECP), qui associe citoyens, élus, industriels et scientifiques. Il s’agit de la première étude française de bio-imprégnation humaine multipolluants aux abords d’une zone industrielle.

« Située au voisinage de la zone industrialo-portuaire, sous l’influence des complexes pétrochimiques de Lavera, Berre et La Mède et à proximité de l’axe routier reliant l’Italie et l’Espagne, la ville de Fos-sur-Mer subit l’influence d’un ensemble de sources combinées de polluants particulaires et gazeux », indique l’institut.

Il a comparé l’imprégnation des habitants de Fos-sur-Mer à celle des habitants d’une zone témoin, située à plus de 15 km des sources d’émission des polluants analysés, dans les communes de Saint-Martin-de-Crau et de Mouriès. Les auteurs de l’étude ont effectué des prélèvements de sang et d’urine sur 138 personnes entre septembre et novembre 2016 afin d’analyser une cinquantaine de polluants. L’étude montre une surimprégnation des habitants de Fos-sur-Mer en plomb, en furanes et en benzène, du fait d’une exposition par inhalation des polluants. Cette surimprégnation résulte aussi de la contamination de l’environnement (consommation de produits de la mer ou de légumes locaux par exemple).

« Bien qu’aucun seuil ne soit dépassé, ces données ouvrent la voie à de plus amples recherches relatives à l’effet cocktail ou à l’impact sanitaire de la pollution aux particules ultrafines », explique l’Institut, qui demande une étude épidémiologique et l’ouverture d’un registre des cancers.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : A Fos-sur-Mer, la santé menacée par la pollution industrielle


23 octobre 2018
Les réacteurs de Fessenheim devront s’arrêter en 2022 au plus tard
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Les mangeurs réguliers de bio risquent moins que les autres de développer un cancer
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Le ministre de l’Agrictulture opposé aux repas végétariens dans les cantines
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Une cabane de Notre-Dame-des-Landes installée à La Plaine
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
Un pesticide intoxique 70 personnes dans le Maine-et-Loire
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2018
L’ASN craint de nouveaux problèmes sur l’EPR
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2018
En Angletererre, les lourdes peines infligées à des militants anti-gaz de schiste sont annulées en appel
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Au mépris du climat et du rapport du GIEC, Vinci a lancé les travaux de l’autoroute GCO
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2018
Les trains Cévenol, Aubrac et Toulouse-Port Bou sauvés par un accord État-Occitanie
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2018
Le gouvernement impose à l’Assemblée de soutenir l’huile de palme importée par Total
Lire sur reporterre.net
18 octobre 2018
Des produits chimiques très dangereux dans les objets en plastique recyclé
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le Conseil constitutionnel pourrait relancer l’enquête sur la mort de Rémi Fraisse
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2018
Le projet d’A45 est définitivement abandonné
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Le mécanisme des inondations dans l’Aude - un phénomène appelé à se répéter
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2018
Remaniement : Castaner à l’Intérieur, Travert s’en va et laisse l’Agriculture à Didier Guillaume
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Pollutions
22 octobre 2018
Des victimes de la grenade GLI-F4 - dont une journaliste de Reporterre - lancent une procédure judiciaire
Info
18 octobre 2018
Quelles entreprises françaises continuent d’investir dans le charbon ?
Une minute - Une question
23 octobre 2018
Qui sont les Croqueurs de pommes ?
Une minute - Une question


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Pollutions