À Rouen, l’incendie s’est éteint, mais les inquiétudes persistent

Durée de lecture : 2 minutes

27 septembre 2019



Le foyer principal de l’important incendie qui s’était déclaré à l’usine Lubrizol de Rouen (Seine-Maritime) dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 septembre est éteint, a annoncé la préfecture de Seine-Maritime jeudi dans la soirée. Le site qui fabrique des additifs pour lubrifiants est classé Seveso (sites industriels à risques). Il existe « des risques d’odeur » après l’extinction du feu, précise la préfecture sur Twitter.

Toujours d’après la préfecture, « malgré une odeur désagréable le risque pour la population reste faible ». Cependant, les autorités ont listé des consignes de nettoyage car « tous résidus de combustion pouvant être irritants » : éviter tout contact cutané ; nettoyer les locaux, fenêtres, mobiliers et jeux extérieurs et les abords (préau, cours...) uniquement à l’eau ; lors du nettoyage, protéger sa peau par le port de gants de ménage ; ne pas consommer les végétaux souillés par les suies et se laver les mains en cas de contact.

Par mesure de précaution, les établissements scolaires des 12 communes concernées restent fermés vendredi 27 septembre. Des préconisations spécifiques ont également été envoyées aux agriculteurs.

Interrogé par Paris Normandie, le professeur de toxicologie André Picot a expliqué que « concernant la toxicité de la fumée émise, il est difficile d’avancer quoique ce soit tant qu’on ne connaît pas la nature et la quantité des produits qui ont brûlé ». Lubrizol stocke de l’hydrocarbure, de l’huile, mais aussi des produits organiques soufrés qui ont peut-être pris feu. Le professeur a tout de même précisé que les grosses particules, issues de la combustion des hydrocarbures, « peuvent avoir un impact sur la santé : sur les petits enfants parce qu’ils ont un appareil pulmonaire fragile. Les femmes enceintes et les personnes âgées ou malades sont aussi concernées ».

L’association Robin des bois a estimé, vendredi matin, que la transparence devait être faite sur la pollution due au nuage de fumée.

- Source : Reporterre, avec FranceTVInfo et Paris Normandie.





Lire aussi : Incendie sur le site Seveso de Lubrizol, à Rouen


21 octobre 2020
Monsanto définitivement reconnu coupable des dommages causés à l’agriculteur Paul François
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
L’entreprise Nokia va déployer la 4G sur la Lune
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Le gouvernement suspend l’utilisation des masques Dim
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Avec l’uranium appauvri, le volume des déchets radioactifs français grossit encore, estime l’ASN
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
La pollution de l’air coûte 943 euros par an et par Français
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Agriculture, urbanisation : le déclin de la biodiversité se poursuit en Europe
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Ardèche : la préfète limite l’affluence dans les marchés, mais pas dans les grandes surfaces
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
L’Anses va expertiser les masques à la zéolithe d’argent et de cuivre
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les sans-papiers en marche vers l’Élysée
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2020
Les gendarmes ont expulsé la Zad du Village du Peuple, près de Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
Première action du collectif La Ronce contre les lobbies du sucre
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
L’expansion du commerce en ligne pourrait détruire plus d’un million d’emplois aux États-Unis
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Lubrizol

THEMATIQUE    Pollutions
21 octobre 2020
Contre les Center Parcs « qui veulent remplacer la nature », les opposants se regroupent
Reportage
17 octobre 2020
On traite les pauvres comme on traite la nature : mal
Tribune
21 octobre 2020
Au prétexte du Covid, toujours plus de jetable et de gâchis à l’hôpital
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Lubrizol



Sur les mêmes thèmes       Pollutions