Abandon du projet d’Exposition universelle à Saclay

Durée de lecture : 2 minutes

22 janvier 2018




La France n’organisera pas l’Exposition universelle 2025. Samedi 20 janvier, Pascal Lamy, président du Groupement d’intérêt public Expofrance 2025, en a été informé dans un courrier de deux pages signé par Edouard Philippe. "J’ai décidé de ne pas donner suite à la candidature de la France à l’exposition universelle, qui sera retirée", écrit le Premier ministre.

Dans sa lettre, le Premier ministre pointe les "faiblesses structurelles" du modèle économique du projet. "La poursuite de cette candidature ne saurait prospérer sans le recours à une garantie publique", s’inquiète le Premier ministre. Dans le contexte de "redressement de nos finances publiques", le chef du gouvernement refuse donc de "grever l’avenir [...] d’engagements supplémentaires non maîtrisés."

Dans le détail, Matignon estime que l’équilibre économique du projet français s’appuie sur la "cession gratuite du foncier par l’établissement public d’aménagement Paris-Saclay, ce qui doit s’analyser comme une subvention publique".

De surcroît, les scénarios présentés par Expofrance 2025 tablent en effet sur une fréquentation comprise entre 35 et 40 millions de visiteurs et envisagent une hypothèse haute à 65 millions de visiteurs. Mais une fréquentation similaire à celle qui s’est tenue à Milan en 2015 (environ 20 millions de visiteurs) se traduirait par une chute des recettes de 1,3 milliards à 455 millions d’euros seulement. Matignon ne souhaite pas prendre un tel risque pour les finances publiques.

Dernier point de blocage mis en avant, le manque de partenaires privés prêts à s’engager : "L’association n’a pas établi qu’il existe des acteurs prêts à s’exposer significativement au risque commercial de l’exposition", écrit Edouard Philippe.

Le collectif des opposants à l’urbanisation du plateau de Saclay se réjouit. Dans un communiqué, il écrit : « La folie des grandeurs avait conduit les majorités élues locales à rajouter ce projet aux difficultés de la construction institutionnelle de l’« Université » Paris-Saclay et aux difficultés de transport vers et sur le plateau. Outre la tartufferie de prétendre protéger la planète en commençant par bétonner encore plus de terres agricoles, seuls des naïfs pouvaient croire aux promesses mirobolantes de 160.000 emplois durables créés et de 23 milliards d’euros de gains économiques. (...) Il faut maintenant remettre à plat et regarder avec objectivité les projets d’urbanisation du plateau que les majorités élues au département et à la communauté d’agglomération continueront à pousser, dans la même opacité que feu la candidature à l’exposition universelle. »

- Sources :
.Le Journal du Dimanche
. Urgence Saclay

- Dessin : © Red !/Reporterre





Lire aussi : Ennuyeux. La climatologue Valérie Masson-Delmotte soutient l’Expo universelle et l’étalement urbain à Saclay


26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le Conseil général de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Grands Projets inutiles

23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
26 septembre 2020
Sénateurs, ils et elle racontent comment ils font avancer l’écologie
Info


Dans les mêmes dossiers       Grands Projets inutiles