Aides agricoles : le ministère va contrôler les pâturages en août, quand il y a le moins de végétation

Durée de lecture : 2 minutes

29 juin 2018

C’est un sujet essentiel pour tous les éleveurs qui font paître leurs animaux non pas dans de jolies prairies bien vertes et grasses, mais dans les garrigues, les landes, les causses lozériens, les alpages de haute montagne, les petits bois, chênaies ou châtaigneraies. Le gouvernement a revu cette année le règlement qui permet de déterminer si elles sont admissibles ou pas aux aides de la Politique agricole commune (PAC). Un nouveau guide risquant d’exclure de nombreux éleveurs de zones difficiles de ces aides, vous a déjà raconté Reporterre.

Mais de plus, pour vérifier que les surfaces déclarées par les agriculteurs correspondent bien au nouveau guide, des contrôles seront organisés... ce mois d’août, soit au moment, en particulier pour les zones du sud de la France, où les plantes mangées par les animaux sont les moins développées. « Le ministère doit revenir à la raison ! » interpelle la Confédération paysanne, syndicat agricole comportant de nombreux éleveurs touchés.

« De plus, les photos autrefois utilisées pour justifier la présence de ressources à d’autres périodes de l’année ne peuvent plus servir de preuve », signale-t-il encore. Le syndicat a donc annoncé hier jeudi 28 juin qu’il avait fait constater par huissier, sur l’exploitation d’un de ses membres, la présence de la ressource.

« Tous les paysan-ne-s concernés devront-ils en arriver là ? Et à quel prix ? La Confédération paysanne interpelle donc une nouvelle fois le ministère de l’Agriculture pour que soient mis en place des contrôles adaptés aux réalités de terrain », conclu le communiqué du syndicat.



Lire aussi : Le pastoralisme est méprisé par le ministère de l’Agriculture et par l’Europe


19 septembre 2019
EDF signale des problèmes de fabrication sur six réacteurs nucléaires en activité, mais les juge aptes au service
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
La pollution de l’air dans le métro est encore très mal évaluée
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
Réserver la moitié de la planète à la vie sauvage : une idée plébiscitée à travers le monde
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
18 septembre 2019
Les travailleurs sous-traitants du nucléaire en grève car « la sécurité se dégrade »
Entretien
27 juillet 2019
Quand une coopérative ouvrière relance la culture locale du tilleul
Alternative
18 septembre 2019
Climat : de la prise de conscience à la conscience politique
Édito


Sur les mêmes thèmes       Agriculture