Aides agricoles : le ministère va contrôler les pâturages en août, quand il y a le moins de végétation

29 juin 2018

C’est un sujet essentiel pour tous les éleveurs qui font paître leurs animaux non pas dans de jolies prairies bien vertes et grasses, mais dans les garrigues, les landes, les causses lozériens, les alpages de haute montagne, les petits bois, chênaies ou châtaigneraies. Le gouvernement a revu cette année le règlement qui permet de déterminer si elles sont admissibles ou pas aux aides de la Politique agricole commune (PAC). Un nouveau guide risquant d’exclure de nombreux éleveurs de zones difficiles de ces aides, vous a déjà raconté Reporterre.

Mais de plus, pour vérifier que les surfaces déclarées par les agriculteurs correspondent bien au nouveau guide, des contrôles seront organisés... ce mois d’août, soit au moment, en particulier pour les zones du sud de la France, où les plantes mangées par les animaux sont les moins développées. « Le ministère doit revenir à la raison ! » interpelle la Confédération paysanne, syndicat agricole comportant de nombreux éleveurs touchés.

« De plus, les photos autrefois utilisées pour justifier la présence de ressources à d’autres périodes de l’année ne peuvent plus servir de preuve », signale-t-il encore. Le syndicat a donc annoncé hier jeudi 28 juin qu’il avait fait constater par huissier, sur l’exploitation d’un de ses membres, la présence de la ressource.

« Tous les paysan-ne-s concernés devront-ils en arriver là ? Et à quel prix ? La Confédération paysanne interpelle donc une nouvelle fois le ministère de l’Agriculture pour que soient mis en place des contrôles adaptés aux réalités de terrain », conclu le communiqué du syndicat.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le pastoralisme est méprisé par le ministère de l’Agriculture et par l’Europe


24 septembre 2018
Il n’a pas gelé depuis 100 jours sur le pic du Midi, du jamais-vu
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2018
Le préfet valide le projet de gare du Triangle de Gonesse
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2018
Des opposants au GCO placés en garde à vue. Le déboisement continue
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2018
Pluies torrentielles en Tunisie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2018
Greenpeace et ANV-Cop21 se mobilisent pour empêcher Total de polluer le Récif de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
La centrale à biomasse de Gardanne en quête d’un repreneur
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Le livre décrivant l’économie mondiale de la tomate censuré en Italie
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Pour l’environnement, la loi Élan est un bond en arrière
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le tribunal de Strasbourg suspend l’abattage d’un alignement d’arbres
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Narbonne : une détonation et un incendie sur le site nucléaire Orano de Malvési
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Hambach : un mort lors de l’évacuation de la forêt
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Opération contre la Société générale : sept militants non violents convoqués au commissariat
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture
24 septembre 2018
Un trésor forestier, l’Arboretum des Barres, est menacé
Tribune
25 septembre 2018
Des panneaux solaires pas encore vraiment verts
Tribune
25 septembre 2018
Danger de l’ammonitrate à Ottmarsheim : la coopérative et la préfecture restent dans le flou
Info


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Agriculture