Allocution de Macron, rien de concret sur l’écologie

Durée de lecture : 2 minutes

15 juin 2020



Un discours de vingt minutes, mais sans éléments concrets. Si pendant son allocution aux Français, dimanche 14 juin, Emmanuel Macron a répété les mots « reconstruction et économie écologiques » , à plus de dix reprises, les actes esquissés restent assez vagues, le contenu des mesures à venir plus que flou. Au-delà de l’affichage, l’écologie est restée en arrière-plan.

Seules quelques phrases mentionnent les orientations prises par le gouvernement en la matière. Il s’appuiera notamment sur les travaux de la Convention citoyenne, ces 150 citoyens tirés au sort et sélectionnés pour élaborer des politiques climatiques et dont on attend les propositions dans la semaine.

Il nous faut créer les emplois de demain par la reconstruction écologique qui réconcilie production et climat : avec un plan de modernisation du pays autour de la rénovation thermique de nos bâtiments, des transports moins polluants, du soutien aux industries vertes. Cela passera aussi par l’accélération de notre stratégie maritime, nous qui sommes la deuxième puissance océanique mondiale. La convention citoyenne rendra dans quelques jours son travail, qui contribuera à ce projet.

Au cours de son discours, Emmanuel Macron a appelé à « travailler et produire davantage », pour « bâtir un modèle économique durable ». Sur les réseaux, les associations écologistes et les partis politique de gauche ont vite réagi. Greenpeace a estimé qu’il évoluait dans une réalité parallèle.

Europe-Ecologie- les-Verts a appelé à passer aux actes. Attac a regretté que le gouvernement n’évolue pas sur la fiscalité des riches.

Finalement, pendant 18 minutes, le Président a égrené les éléments de langage avec un haut degré d’auto satisfaction : « Nous n’avons pas à rougir mes chers compatriotes de notre bilan ». « Nous pouvons être fiers de ce qui a été fait », avec quelques piques lancées à ceux qui voudraient critiquer sa gestion de la crise : « Je ne crois pas que surmonter les défis qui sont devant nous consiste à revenir en arrière, non ».

Sur les questions sociales, le racisme n’a été mentionné qu’une seule fois et les violences policières largement ignorées alors que des mobilisations secouent le pays depuis plusieurs semaines.

- Source : Reporterre.
- Photo : capture d’écran du discours.





Lire aussi : Emmanuel Macron annonce une forte restriction des déplacements pour 15 jours au moins


4 mars 2021
Loi Climat : les députés veulent un moratoire sur la construction d’entrepôts de commerce électronique
Lire sur reporterre.net
4 mars 2021
L’éolien devient la troisième source d’électricité en France
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La France doit renforcer la lutte contre le trafic d’espèces sauvages, affirme un rapport
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
Des ONG attaquent Casino pour des faits de déforestation et de violation des droits humains
Lire sur reporterre.net
3 mars 2021
La réduction des émissions de CO2 largement insuffisante pour respecter l’Accord de Paris, selon un rapport
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les émissions du CAC40 conduisent à un réchauffement climatique de 3,5 °C, selon Oxfam France
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
L’Autorité environnementale étrille des mesures de la loi Asap
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Mouvement climat : appel à contribution pour une enquête sociologique
Lire sur reporterre.net
2 mars 2021
Les hommes dominent encore la recherche sur l’écologie
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Manifestation devant l’Assemblée nationale pour défendre les forêts
Lire sur reporterre.net
1er mars 2021
Après le sévère jugement de la Convention, le gouvernement défend sa loi Climat
Lire sur reporterre.net
28 février 2021
Un tribunal ordonne le démontage d’éoliennes dans l’Hérault
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
Climat : les efforts des États diminueraient de seulement 0,5 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La Convention citoyenne va juger l’action du gouvernement
Lire sur reporterre.net
26 février 2021
La militante Valérie Murat condamnée à payer 125.000 euros pour avoir dénoncé la présence de pesticides dans du vin
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Politique
19 janvier 2021
Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »
Tribune
3 mars 2021
Quatre espèces d’arbres sur dix sont menacées de disparition
Tribune
4 mars 2021
Architectes, abandonnons le monde des lobbies et du béton
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Politique