Après Lubrizol, les contrôles des sites Seveso vont être renforcés

Durée de lecture : 2 minutes

11 février 2020



« Les inspections annuelles de sites classés [installations classées pour la protection de l’environnement] vont augmenter de 50 % d’ici 2022 », a annoncé la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne au quotidien Paris-Normandie ce mardi 11 février. Elle y dévoilait dans une interview les grandes lignes d’un plan d’action visant à tirer les leçons de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen. Ce plan doit être présenté ce mardi 11 février 2020 et comprend une série de mesures pour améliorer la prévention des risques industriels.

Selon les chiffres officiels, en 2018, les autorités avaient effectué 18.000 inspections sur les quelque 500.000 installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), dont environ 1.300 sites Seveso présentant des risques majeurs. Un total qui a cependant baissé de 40 % ces dernières années. « Le nombre annuel de ces contrôles va augmenter de 50 % d’ici la fin du quinquennat », a précisé la ministre, grâce notamment à un allègement des tâches administratives que doivent effectuer les inspecteurs, au détriment du travail de terrain. En outre, « il y aura des contrôles ciblés sur les sites Seveso et nous élargissons le périmètre en prenant en compte tout l’environnement de ces sites ».

Élisabeth Borne annonce d’autre part vouloir créer un « bureau d’enquête accident indépendant » pour « tirer tous les enseignements des accidents industriels les plus importants ». Le plan d’action prévoit aussi des mesures que les industriels devront appliquer.

Cela fait écho aux préconisations du député LREM Damien Adam, qui présentera le rapport de l’Assemblée nationale sur l’incendie Lubrizol de Rouen mercredi 12 février à ses collègues députés. Il propose de « renforcer le contrôle » de l’État « sur les sites industriels qui, aujourd’hui, ne sont pas soumis à un contrôle systématique, par un contrôle de leur installation tous les dix ans minimum ».

Le site Normandie Logistique, voisin de Lubrizol, était ainsi soumis à un régime qui n’imposait pas de contrôle systématique, contrairement à celui de Lubrizol, classé Seveso seuil haut. Or, environ 4.250 tonnes de produits ont brûlé sur le site de Normandie Logistique, en plus des quelque 5.000 tonnes qui ont brûlé chez Lubrizol.

À la question de savoir si de tels contrôles impliquaient une augmentation des effectifs des inspecteurs des directions régionales de l’environnement (Dreal), Damien Adam répond : « Ça ne me choque pas qu’il y ait des recrutements supplémentaires […]. On est dans une logique qui va consister à augmenter légèrement les moyens des Dreal […] Mais il ne s’agit pas de recruter des centaines de personnes. »





Lire aussi : Lubrizol : « Pour qu’il y ait moins d’usines toxiques, il faut moins de biens manufacturés » 


21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Pollutions
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune
19 septembre 2020
À Plélan-le-Grand, le parc éolien souffle à l’énergie citoyenne
Alternatives
21 septembre 2020
Amish ou pas, la lutte contre la 5G s’organise au niveau national
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Pollutions