Après Lubrizol, les contrôles des sites Seveso vont être renforcés

Durée de lecture : 2 minutes

11 février 2020

« Les inspections annuelles de sites classés [installations classées pour la protection de l’environnement] vont augmenter de 50 % d’ici 2022 », a annoncé la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne au quotidien Paris-Normandie ce mardi 11 février. Elle y dévoilait dans une interview les grandes lignes d’un plan d’action visant à tirer les leçons de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen. Ce plan doit être présenté ce mardi 11 février 2020 et comprend une série de mesures pour améliorer la prévention des risques industriels.

Selon les chiffres officiels, en 2018, les autorités avaient effectué 18.000 inspections sur les quelque 500.000 installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE), dont environ 1.300 sites Seveso présentant des risques majeurs. Un total qui a cependant baissé de 40 % ces dernières années. « Le nombre annuel de ces contrôles va augmenter de 50 % d’ici la fin du quinquennat », a précisé la ministre, grâce notamment à un allègement des tâches administratives que doivent effectuer les inspecteurs, au détriment du travail de terrain. En outre, « il y aura des contrôles ciblés sur les sites Seveso et nous élargissons le périmètre en prenant en compte tout l’environnement de ces sites ».

Élisabeth Borne annonce d’autre part vouloir créer un « bureau d’enquête accident indépendant » pour « tirer tous les enseignements des accidents industriels les plus importants ». Le plan d’action prévoit aussi des mesures que les industriels devront appliquer.

Cela fait écho aux préconisations du député LREM Damien Adam, qui présentera le rapport de l’Assemblée nationale sur l’incendie Lubrizol de Rouen mercredi 12 février à ses collègues députés. Il propose de « renforcer le contrôle » de l’État « sur les sites industriels qui, aujourd’hui, ne sont pas soumis à un contrôle systématique, par un contrôle de leur installation tous les dix ans minimum ».

Le site Normandie Logistique, voisin de Lubrizol, était ainsi soumis à un régime qui n’imposait pas de contrôle systématique, contrairement à celui de Lubrizol, classé Seveso seuil haut. Or, environ 4.250 tonnes de produits ont brûlé sur le site de Normandie Logistique, en plus des quelque 5.000 tonnes qui ont brûlé chez Lubrizol.

À la question de savoir si de tels contrôles impliquaient une augmentation des effectifs des inspecteurs des directions régionales de l’environnement (Dreal), Damien Adam répond : « Ça ne me choque pas qu’il y ait des recrutements supplémentaires […]. On est dans une logique qui va consister à augmenter légèrement les moyens des Dreal […] Mais il ne s’agit pas de recruter des centaines de personnes. »



Lire aussi : Lubrizol : « Pour qu’il y ait moins d’usines toxiques, il faut moins de biens manufacturés » 


6 avril 2020
Plan de relance : 250 organisations dénoncent le lobbying de l’aviation
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
Un incendie près de Tchernobyl provoque une forte hausse de la radioactivité
Lire sur reporterre.net
6 avril 2020
L’enquête publique sur un grand projet autoroutier maintenue malgré le confinement
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Les semences et plants potagers de nouveau autorisés à la vente
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Pour les peuples autochtones, le coronavirus « représente une réelle menace d’extermination »
Lire sur reporterre.net
3 avril 2020
Dividendes : de grandes entreprises, dont Total, continuent à verser des dividendes massifs
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Un cinquième indigène amazonien Guajajara assassiné au Brésil en quatre mois
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
Du sang de ver marin pourrait soigner des malades du Covid-19
Lire sur reporterre.net
2 avril 2020
La COP26 sur le climat reportée à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Un salarié d’Amazon en réanimation
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
La pollution liée aux épandages grandit, aggravant l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
Une start-up française invente les masques respiratoires en fibre d’asperge
Lire sur reporterre.net
1er avril 2020
En Colombie, les gangs profitent du confinement pour assassiner des militants des droits humains
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
En pleine crise du coronavirus, l’UE donne son feu vert à un accord de libre-échange avec le Vietnam
Lire sur reporterre.net
31 mars 2020
Les « éléphants à touristes » menacés de mourir de faim en Thaïlande à cause de l’épidémie de Covid-19
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Pollutions
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - En Guyane, l’orpaillage illégal s’intensifie pendant la pandémie
Reportage
4 avril 2020
SPÉCIAL OUTREMER - À Mayotte, le coronavirus s’installe dans un département sinistré
Reportage
6 avril 2020
Conservatrice, réactionnaire ou progressiste, trois voies pour l’après-crise sanitaire
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Pollutions