Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Climat

Barbara Pompili, Mohamed Laqhila et Emmanuel Macron désignés « boulets du climat » par Greenpeace

Mardi 26 janvier devant l’Assemblée nationale, à Paris, les militants de Greenpeace France et Alternatiba Paris se sont rassemblés pour une cérémonie de remise symbolique des prix des « boulets du climat ».

Après deux mois de campagne et près de 30.000 votants et votantes, Greenpeace France a dévoilé le nom des trois lauréats :

  • Barbara Pompili dans la catégorie « membre du gouvernement » pour la réintroduction des néonicotinoïdes, pesticides « tueurs d’abeilles » ;
  • Mohamed Laqhila, député La République en marche (LREM), dans la catégorie « parlementaire » pour son lobbying en faveur de l’huile de palme et de Total ;
  • Un prix spécial du jury est également décerné à Emmanuel Macron, sacré « roi des boulets du climat » pour l’ensemble de son œuvre

Pour Clément Sénéchal, chargé de campagne politiques climatiques chez Greenpeace France, les trois lauréats plébiscités par le public ont en commun de faire passer l’agenda des lobbies industriels avant l’impératif climatique, malgré la course contre la montre dans laquelle nous sommes collectivement plongés pour limiter le réchauffement à 1,5 °C. Dans un tel contexte, il n’est plus acceptable que celles et ceux qui sont censés représenter l’intérêt général soient exonérés de leur responsabilité politique, au gré des mensonges et des reniements. Nous ne pourrons pas faire face à la crise climatique avec de tels “boulets” aux pieds ».

  • Source : Greenpeace
  • Photo : Greenpeace

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende