Bayer sort dix milliards de dollars pour mettre fin aux procès liés au Roundup

Durée de lecture : 2 minutes

25 juin 2020



Mercredi 24 juin, le géant allemand des secteurs agrochimique et pharmaceutique Bayer a annoncé avoir conclu « une série d’accords pour résoudre les principaux litiges liés à Monsanto aux États-Unis, en particulier celui concernant [l’herbicide] Roundup (glyphosate) ». C’est un soulagement pour la multinationale qui se traîne, tel un boulet économique, son rachat de la firme Monsanto depuis 2018, analyse Libération.

L’entreprise a déclaré, dans un communiqué, qu’elle « effectuera un paiement total entre 10,1 milliards et 10,9 milliards de dollars [entre 8,9 et 9,6 milliards d’euros] pour mettre fin aux litiges en cours et aux potentiels futurs litiges ». Des montants largement inférieurs à ce qu’auraient pu coûter des condamnations dans les milliers de procès initiés aux États-Unis. « Les futurs cas potentiels seront régis par un "accord de classe" soumis à l’approbation du tribunal », a précisé l’entreprise qui accorde 1,25 milliard de dollars à l’initiative qui prévoit de créer un panel scientifique pour évaluer les risques liés au glyphosate.

Bayer a tenté de rassurer ses investisseurs

Le risque financier était énorme pour Bayer, qui a vu sa réputation ternie par les scandales de manipulation de la science comme des autorités par Monsanto. En avril 2019, lors de l’assemblée générale de l’entreprise, les actionnaires avaient désapprouvé à 55 % la direction du groupe.

Bayer a donc tenté, mercredi 24 juin, de rassurer ses investisseurs. « Cet accord transactionnel intervient au bon moment et met fin à une longue période d’incertitude, a déclaré la multinationale dans un communiqué. Il est financièrement raisonnable par rapport aux risques financiers importants qu’impliquerait un contentieux courant sur plusieurs années, et aux répercussions connexes sur notre réputation et notre entreprise. »





Lire aussi : Glyphosate : Reporterre publie le rapport parlementaire sur l’évaluation des pesticides


26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le Conseil général de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Convention citoyenne : pas de projet de loi avant la fin de l’année
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
L’association L214 dévoile les dessous des élevages à gibier pour la chasse
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060
Lire sur reporterre.net
23 septembre 2020
Néonicotinoïdes : la mobilisation contre le projet de loi s’intensifie
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
Néonicotinoïdes : betteraviers et scientifiques cherchent des « solutions alternatives »
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
À Toulouse, sept personnes en prison pour des tags
Lire sur reporterre.net
22 septembre 2020
La banquise arctique a atteint sa deuxième étendue la plus basse jamais enregistrée
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Pesticides

26 septembre 2020
Sénateurs, ils et elle racontent comment ils font avancer l’écologie
Info
26 septembre 2020
Covid : nous devenons une société d’androïdes masqués
Chronique
26 septembre 2020
La France lance un chalutier géant « fossoyeur des mers »
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Pesticides