Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or

Durée de lecture : 1 minute

18 juillet 2019



Début juillet, des milliers de chercheurs d’or (garimpeiros) ont envahi illégalement le parc des Yanomami, l’un des plus grands territoires indigènes du Brésil, 96.650 kilomètres carrés de forêt tropicale dans les États de Roraima et d’Amazonas, à la frontière avec le Venezuela.

Le gouvernement brésilien qui avait officiellement reconnu le droit des Yanomami sur ces terres en 1992 en a supprimé la protection militaire fin 2018.

L’ augmentation de 300 % du prix de l’or a entraîné l’augmentation de l’extraction de l’or dans la forêt amazonienne. Et tout particulièrement sur les terres de la tribu des Yanomami.

Les chercheurs d’or polluent le territoire, transformant la forêt en d’énormes étendues de terre stériles et cratérisées, empoisonnant l’eau et le poisson avec le mercure qu’ils utilisent pour extraire l’or. Ils détruisent la forêt et apportent des maladies comme le paludisme et la tuberculose, ainsi que des maladies sexuellement transmissibles, notamment le VIH. Trois pistes d’atterrissage illégales et trois mines à ciel ouvert ont été repérées dans la forêt à des endroits où des groupes indigènes isolés, particulièrement vulnérables, ont été observés.

Une vue d’une partie du territoire des Yanomani où la déforestation est engagée.

Une incursion de cette ampleur n’a pas eu lieu depuis de nombreuses années, rappelant aux anciens autochtones le souvenir de la terrible période de la fin des années 1980, lorsque quelque 40.000 mineurs d’or s’étaient installés sur leurs terres et qu’environ un cinquième de la population autochtone était décédé en seulement sept ans, à cause des violences, du paludisme, de la malnutrition, de l’intoxication au mercure et autres causes.

Source : E.S. avec Mongabay

Photos : Mongabay





Lire aussi : Au Brésil, la protection de onze nouvelles réserves du Rondonia est abolie


25 février 2021
En Haute-Loire, le tribunal autorise la poursuite des travaux destructeurs de la RN88
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
119 élus européens dénoncent les failles dans l’évaluation des pesticides
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
La France ne respectera pas ses objectifs climat pour 2030 selon une nouvelle étude
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Des jeunes Québécois veulent poursuivre le gouvernement canadien pour inaction climatique
Lire sur reporterre.net
25 février 2021
Pesticides : la justice est saisie pour empêcher le retour des néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Le tribunal ordonne l’expulsion de la Zad de Gonesse
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Plan cancer : la santé environnementale marginalisée
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Selon l’OMS, les élevages de visons en Europe représentent un « risque élevé » de propagation du Covid-19
Lire sur reporterre.net
icon-bullhorn*****Sur le vif 18 février 2021
Des résultats positifs en trompe-l’œil pour EDF
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

25 février 2021
Barbara Pompili : « Loi Climat : je n’accepterai aucune baisse d’ambition à l’Assemblée nationale »
Entretien
7 janvier 2021
Dans les Alpes, des professionnels renouent avec le savoir-faire de l’écoconstruction
Alternative
21 janvier 2021
Cinq propositions pour sortir la montagne du tout-ski
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales