Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or

Durée de lecture : 1 minute

18 juillet 2019

Début juillet, des milliers de chercheurs d’or (garimpeiros) ont envahi illégalement le parc des Yanomami, l’un des plus grands territoires indigènes du Brésil, 96.650 kilomètres carrés de forêt tropicale dans les États de Roraima et d’Amazonas, à la frontière avec le Venezuela.

Le gouvernement brésilien qui avait officiellement reconnu le droit des Yanomami sur ces terres en 1992 en a supprimé la protection militaire fin 2018.

L’ augmentation de 300 % du prix de l’or a entraîné l’augmentation de l’extraction de l’or dans la forêt amazonienne. Et tout particulièrement sur les terres de la tribu des Yanomami.

Les chercheurs d’or polluent le territoire, transformant la forêt en d’énormes étendues de terre stériles et cratérisées, empoisonnant l’eau et le poisson avec le mercure qu’ils utilisent pour extraire l’or. Ils détruisent la forêt et apportent des maladies comme le paludisme et la tuberculose, ainsi que des maladies sexuellement transmissibles, notamment le VIH. Trois pistes d’atterrissage illégales et trois mines à ciel ouvert ont été repérées dans la forêt à des endroits où des groupes indigènes isolés, particulièrement vulnérables, ont été observés.

Une vue d’une partie du territoire des Yanomani où la déforestation est engagée.

Une incursion de cette ampleur n’a pas eu lieu depuis de nombreuses années, rappelant aux anciens autochtones le souvenir de la terrible période de la fin des années 1980, lorsque quelque 40.000 mineurs d’or s’étaient installés sur leurs terres et qu’environ un cinquième de la population autochtone était décédé en seulement sept ans, à cause des violences, du paludisme, de la malnutrition, de l’intoxication au mercure et autres causes.

Source : E.S. avec Mongabay

Photos : Mongabay



Lire aussi : Au Brésil, la protection de onze nouvelles réserves du Rondonia est abolie


17 octobre 2019
Dans les lacs, les algues se multiplient à cause du changement climatique
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
Un écologiste assassiné en Indonésie
Lire sur reporterre.net
17 octobre 2019
La pêche électrique détruit les écosystèmes, confirme une étude
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
Les décrocheurs parisiens de portraits de Macron condamnés à 500 € d’amende
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2019
La loi énergie-climat devant le Conseil Constitutionnel
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Google a financé des groupes climato-sceptiques
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
De la viande provoque trois morts en Allemagne, deux départements français en ont importé
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
Le gouvernement projette la construction de six réacteurs EPR
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
GCO : trois militants absous par la justice
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2019
La France déroge à l’interdiction des rejets en mer
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
Les dirigeants indépendantistes catalans condamnés à 9 ans de prison ou plus
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
Au Japon, le typhon Hagibis a dispersé des sacs de terres radioactives de Fukushima
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
Dumar Noe Mestizo, artiste et militant autochtone de 24 ans, a été tué en Colombie
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2019
La surexploitation des nappes phréatiques tue les rivières
Lire sur reporterre.net
12 octobre 2019
Attac repeint en noir le pollueur Total. Six militants en garde à vue
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

16 octobre 2019
L’accès à l’eau, enjeu de la guerre turque en Syrie
Tribune
17 octobre 2019
Crues au nord, assèchement au sud : la crise climatique dérègle déjà nos rivières
Info
17 octobre 2019
Au Rojava kurde, on attaque aussi une manière de vivre libre
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales