Brésil : en Amazonie, le territoire des Yanomami est envahi par 20.000 chercheurs d’or

Durée de lecture : 1 minute

18 juillet 2019



Début juillet, des milliers de chercheurs d’or (garimpeiros) ont envahi illégalement le parc des Yanomami, l’un des plus grands territoires indigènes du Brésil, 96.650 kilomètres carrés de forêt tropicale dans les États de Roraima et d’Amazonas, à la frontière avec le Venezuela.

Le gouvernement brésilien qui avait officiellement reconnu le droit des Yanomami sur ces terres en 1992 en a supprimé la protection militaire fin 2018.

L’ augmentation de 300 % du prix de l’or a entraîné l’augmentation de l’extraction de l’or dans la forêt amazonienne. Et tout particulièrement sur les terres de la tribu des Yanomami.

Les chercheurs d’or polluent le territoire, transformant la forêt en d’énormes étendues de terre stériles et cratérisées, empoisonnant l’eau et le poisson avec le mercure qu’ils utilisent pour extraire l’or. Ils détruisent la forêt et apportent des maladies comme le paludisme et la tuberculose, ainsi que des maladies sexuellement transmissibles, notamment le VIH. Trois pistes d’atterrissage illégales et trois mines à ciel ouvert ont été repérées dans la forêt à des endroits où des groupes indigènes isolés, particulièrement vulnérables, ont été observés.

Une vue d’une partie du territoire des Yanomani où la déforestation est engagée.

Une incursion de cette ampleur n’a pas eu lieu depuis de nombreuses années, rappelant aux anciens autochtones le souvenir de la terrible période de la fin des années 1980, lorsque quelque 40.000 mineurs d’or s’étaient installés sur leurs terres et qu’environ un cinquième de la population autochtone était décédé en seulement sept ans, à cause des violences, du paludisme, de la malnutrition, de l’intoxication au mercure et autres causes.

Source : E.S. avec Mongabay

Photos : Mongabay





Lire aussi : Au Brésil, la protection de onze nouvelles réserves du Rondonia est abolie


30 septembre 2020
Plus de cent chefs d’États attendus à l’ONU pour parler de biodiversité
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net
26 septembre 2020
Des activistes du climat occupent une rue de Paris
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le conseil départemental de Haute-Marne vote une motion contre le projet de laverie nucléaire à Joinville
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Des jeunes du monde entier ont manifesté vendredi pour le climat
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Les grèves pour le climat sont de retour
Lire sur reporterre.net
25 septembre 2020
Le gouvernement assure avoir « tiré les leçons » de l’incendie de Lubrizol
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Pollution de l’air : l’État français toujours aussi inefficace, selon la Cour des comptes
Lire sur reporterre.net
24 septembre 2020
Total va fermer la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts tropicales

22 septembre 2020
La betterave, cheval de Troie des néonicotinoïdes
Reportage
28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales