Carnets nature

Durée de lecture : 1 minute

18 avril 2015 / Jacques Ferrandez



Inspiré par Delacroix, Jacques Ferrandez a proposé avec Les carnets d’Orient une grande fresque sur l’Algérie du XIXe siècle à nos jours.

L’homme du noir et blanc, qui a fait ses premiers pas sur les traces de Jacques Tardi, intègre la couleur et se libère de ses influences, alors qu’il parle de sa région avec l’ouvrage Arrière Pays ou des souvenirs d’Algérie que son grand-père lui racontait dans son enfance.

L’aquarelle se mêle parfaitement aux paysages écrasés par le soleil, qu’ils soient provençaux ou maghrébins, et la finesse du trait alliée à la grande sensibilité de l’auteur atténuent la dureté du propos. Il reste très attaché à l’univers provençal dans lequel il a grandi et adapte Pagnol.

Dans ce nouvel ouvrage de la collection « Carnets nature », il propose des dessins de la nature, telle qu’il la voit. Et c’est très beau.


Carnets de nature, Jacques Ferrandez, Ed. Plume de carotte, 128 pages, 19,00 €.





Dessins : Crédits : Jacques Ferrandez / Plume de carotte

THEMATIQUE    Culture et idées
24 octobre 2020
États-Unis : mais pourquoi votent-ils Trump ?
Reportage
21 octobre 2020
Benoît Biteau : « La PAC va continuer à provoquer des désastres sociaux et écologiques »
Entretien
23 octobre 2020
Au procès des décrocheurs de portraits, on plaide le « désespoir » climatique
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Culture et idées