Ce soir à la télé - Les littoraux breton et girondin à l’épreuve de la montée des eaux

6 juin 2017 / Sale temps pour la planète



  • Présentation de l’émission par son producteur :

Sale temps pour la planète

Mardi 6 juin, 20 h 50, sur France 5.

LA BRETAGNE CONTRE VENTS ET MARÉES

Avec ses eaux bleues, ses côtes rocheuses ou sableuses, la Bretagne attire, chaque année, des milliers de touristes français et étrangers. Elle est la quatrième région française en termes de fréquentation. Terre de légendes comme disent les locaux, qui cohabitent avec une nature capricieuse… Contre vents et marées, la région s’accroche à sa bande littorale, de plus en plus balayée par les tempêtes et noyée sous des trombes d’eau…

​Pour maintenir son littoral, les travaux se succèdent, d’année en année. Un travail de longue haleine et un coût exorbitant pour les communes. Quand l’océan se déchaîne, de nouvelles failles apparaissent et la terre se laisse grignoter par les vagues. Quand ce n’est pas la mer qui s’affole, ce sont les rivières qui se réveillent. Comme à Quimperlé, où les rivières sortent de leurs lits et créent des inondations très importantes. Avec des hivers plus rigoureux, des tempêtes à répétition, combien de temps la Bretagne pourra-t-elle faire face aux colères de la mer ? Avec la montée des eaux et les changements climatiques, la situation risque d’évoluer et une question deviendra vite d’actualité : comment préserver ce joli coin de France avant, un jour, d’envisager de délocaliser les habitants de ces zones littorales ?

GIRONDE UN TRAIT SUR LATE

De Soulac-sur-Mer au bassin d’Arcachon, le littoral girondin attire chaque année 2 millions de visiteurs. Ses surfeurs et ses immenses étendues de sable ont forgé la réputation de cette côte devenue une destination touristique prisée. Un paysage qui semble immuable. Pourtant l’hiver 2013-2014 a porté un coup sévère à ce morceau de littoral.

En raison d’une série de tempêtes sans précédent, il a reculé par endroits jusqu’à 40 m. Certaines communes se réveillent groggy, comme Lacanau où le trait de côte est aujourd’hui celui que les experts prévoyaient pour 2040. Que faire face à une telle avancée qui pourrait compromettre à moyen terme toute une économie et un mode de vie ? Résister ou reculer ?


  • Sale temps pour la planète
    Série documentaire dur une idée originale de Morad Aït-Habbouche
    Saison 9, f ormat : 2X52 min
  • La Bretagne contre vents et marées
    Réalisation : Morad Aït-Habbouche
    Production : Lpbv ! Elle est pas belle la vie ! Avec la participation de France Télévisions
  • Gironde un trait sur la côte
    Réalisation : Thomas Raguet
    Production : Lpbv ! Elle est pas belle la vie ! Avec la participation de France Télévisions

Source : courriel à Reporterre




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’élévation du niveau des mers s’accélère depuis 1990
THEMATIQUE    Climat
21 juillet 2017
L’Allemagne livre ses terres agricoles aux spéculateurs
Info
22 septembre 2017
Des coursiers à vélo veulent dépasser l’ubérisation par la coopération
Info
22 septembre 2017
Fermes d’avenir, des petites fermes aux grandes ambitions
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Climat