Chaque semaine, nous ingérons l’équivalent d’une carte de crédit en plastique

Durée de lecture : 1 minute

12 juin 2019

Un individu moyen pourrait ingérer jusqu’à cinq grammes de plastique, chaque semaine, via les aliments et l’eau pollués qu’il consomme, soit l’équivalent d’une carte de crédit. C’est ce que nous apprend un rapport de WWF international publié mardi 12 juin.

Notre étude suggère que les gens pourraient consommer en moyenne plus de 100.000 micro-plastiques chaque année, soit 2.000 micro-pièces et particules chaque semaine. Cela représente environ 21 grammes par mois, un peu plus de 250 grammes par an. WWF

Un adulte ingère jusqu’à 52.000 micro-particules de plastique par an, auxquelles s’ajoutent 90.000 supplémentaires s’il boit uniquement de l’eau en bouteille (et 4.000 s’il se contente de l’eau du robinet). Et si l’on prend en compte la pollution de l’air, et donc l’inhalation, ce chiffre passe à 121.000. Parmi les autres produits de consommation analysés, les fruits de mer, la bière et le sel contiennent le plus fort taux.

Huit millions de tonnes de plastique finissent dans l’océan chaque année. Ils se décomposent en petits morceaux appelés microplastiques, assez petits pour entrer dans notre chaîne alimentaire, avec d’autres types de microplastiques comme ceux qui sont libérés lorsque nous lavons nos vêtements.

Est-ce dangereux docteur ? « La vérité, c’est qu’on ne sait pas, répond le WWF. Nous savons que les plastiques causent des dommages irréparables aux espèces sauvages, mais les scientifiques ne font que commencer à se pencher sur leurs effets sur la santé humaine. Pouvons-nous dire, catégoriquement, que cela a des répercussions sur notre santé ? Non. Ça veut dire qu’on peut dormir tranquille ? Absolument pas. »

- Source : WWF.



Lire aussi : Je tente la vie sans plastique


20 janvier 2020
Rapport Oxfam : Les milliardaires français plus ultra-riches que jamais
Lire sur reporterre.net
16 janvier 2020
Européens, Étasuniens et Chinois prévoient de moins prendre l’avion en 2020
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Les militants de Greenpeace qui s’étaient introduits dans la centrale de Cattenom condamnés à des amendes
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
2019, deuxième année la plus chaude de l’histoire
Lire sur reporterre.net
15 janvier 2020
Huit décrocheurs de portraits condamnés en appel
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
85 % des endives sont des OGM, dénonce la Confédération paysanne
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
De la pluie attendue dans des régions australiennes touchées par les feux
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
Open de tennis d’Australie : une joueuse abandonne à cause de la qualité de l’air
Lire sur reporterre.net
14 janvier 2020
L’ONU veut protéger au moins 30 % de la planète d’ici 2030
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2020
Extinction Rebellion, une « idéologie extrémiste » selon la police antiterroriste britannique
Lire sur reporterre.net
13 janvier 2020
Au Canada, une Nation première s’oppose à la construction du gazoduc Coastal GasLink
Lire sur reporterre.net
11 janvier 2020
Le gouvernement prolonge un permis de recherche d’hydrocarbures en France
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Le photojournaliste Jean Segura relâché sans charges après une journée de garde à vue
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Foot : à chaque arrêt, le gardien australien Mathew Ryan fera un don pour la lutte contre les incendies
Lire sur reporterre.net
10 janvier 2020
Contre l’inaction climatique, des marches réunissent des milliers de personnes dans neuf villes
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets

THEMATIQUE    Santé
20 janvier 2020
Agir localement pour changer l’avenir
Tribune
18 janvier 2020
Au Sénégal, les populations se mobilisent contre un projet de port à conteneurs
Reportage
18 janvier 2020
La révolte à l’ère du numérique : nouvelle efficacité, nouvelles faiblesses
À découvrir


Dans les mêmes dossiers       Déchets



Sur les mêmes thèmes       Santé