Chaque semaine, nous ingérons l’équivalent d’une carte de crédit en plastique

Durée de lecture : 1 minute

12 juin 2019



Un individu moyen pourrait ingérer jusqu’à cinq grammes de plastique, chaque semaine, via les aliments et l’eau pollués qu’il consomme, soit l’équivalent d’une carte de crédit. C’est ce que nous apprend un rapport de WWF international publié mardi 12 juin.

Notre étude suggère que les gens pourraient consommer en moyenne plus de 100.000 micro-plastiques chaque année, soit 2.000 micro-pièces et particules chaque semaine. Cela représente environ 21 grammes par mois, un peu plus de 250 grammes par an. WWF

Un adulte ingère jusqu’à 52.000 micro-particules de plastique par an, auxquelles s’ajoutent 90.000 supplémentaires s’il boit uniquement de l’eau en bouteille (et 4.000 s’il se contente de l’eau du robinet). Et si l’on prend en compte la pollution de l’air, et donc l’inhalation, ce chiffre passe à 121.000. Parmi les autres produits de consommation analysés, les fruits de mer, la bière et le sel contiennent le plus fort taux.

Huit millions de tonnes de plastique finissent dans l’océan chaque année. Ils se décomposent en petits morceaux appelés microplastiques, assez petits pour entrer dans notre chaîne alimentaire, avec d’autres types de microplastiques comme ceux qui sont libérés lorsque nous lavons nos vêtements.

Est-ce dangereux docteur ? « La vérité, c’est qu’on ne sait pas, répond le WWF. Nous savons que les plastiques causent des dommages irréparables aux espèces sauvages, mais les scientifiques ne font que commencer à se pencher sur leurs effets sur la santé humaine. Pouvons-nous dire, catégoriquement, que cela a des répercussions sur notre santé ? Non. Ça veut dire qu’on peut dormir tranquille ? Absolument pas. »

- Source : WWF.





Lire aussi : Je tente la vie sans plastique


27 octobre 2020
Les cinq décrocheurs de portraits d’Emmanuel Macron relaxés à Auch
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les banques françaises investissent massivement dans des secteurs climaticides
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
A Lyon, le squat accueillant des migrants a été expulsé
Lire sur reporterre.net
27 octobre 2020
Les sénateurs vont se prononcer sur les néonicotinoïdes
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
L’Europe exporte trop de véhicules d’occasion polluants, selon l’ONU
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution
Lire sur reporterre.net
26 octobre 2020
Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires va entrer en vigueur
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Sénateurs et députés s’accordent sur la loi Asap, une nouvelle entaille dans le droit de l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Changement d’heure : des ONG demandent un retour à « l’heure naturelle »
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Aux États-Unis, les opérateurs de gaz de schiste laissent fuir le méthane, suite au Covid
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets

THEMATIQUE    Santé
5 octobre 2020
La plus grande action jamais menée en France contre le trafic aérien
Reportage
27 octobre 2020
À La Réunion, mobilisation pour sauver le « Ti coin charmant », un riche jardin côtier
Tribune
26 octobre 2020
Avec l’instruction en famille, « on a redécouvert notre enfant »
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Déchets



Sur les mêmes thèmes       Santé