Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — Animaux

Chasse : des soigneurs alertent sur une « hécatombe de rapaces »

Flickr / CC BY-NC-SA 2.0 / Philippe Garcelon

Au cours des trois dernières années, 109 rapaces protégés ont été victimes de tirs et pris en charge par les sept centres de soins gérés par la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). 87 % d’entre eux ont été reçus entre début septembre et fin février, autrement dit pendant la saison de chasse, a alerté l’association lundi 15 novembre. Elle dénonce une « hécatombe ».

« Le 6 novembre 2021, un épervier d’Europe a été la cible d’un tir au fusil dans l’Hérault. [...] Quelques jours plus tard, un faucon crécerelle a été retrouvé dans des circonstances similaires dans le Vaucluse. Le mois dernier, deux autres éperviers ainsi que deux autres faucons crécerelles avaient été découverts morts en région PACA [Provence-Alpes-Côte-d’Azur]. En septembre, c’était un aigle royal en Ardèche, une buse variable dans le Gard, un circaète Jean-le-Blanc, etc. », énumère la LPO dans un communiqué.

L’association rappelle que les rapaces sont intégralement protégés depuis 1976 et que la destruction d’une espèce protégée est passible de trois ans d’emprisonnement et de 150 000 euros d’amende. Pourtant, les auteurs des tirs sont « rarement identifiés et en dépit de nombreuses plaintes de la LPO, la majorité des affaires est classée sans suite », déplore-t-elle.

La colère gronde contre la chasse meurtrière

Les rapaces ne sont pas les seules victimes de cette pratique. Le 4 septembre dernier, un homme de 67 ans décédait après avoir été touché par un tir près de Rennes. Plus d’une vingtaine d’accidents de chasse ont été recensés ces deux derniers mois. Face à ces accidents, la mobilisation grandit : la pétition pour une meilleure régulation de cette activité, déposée sur le site du Sénat par le collectif Un jour un chasseur, avait recueilli 118 947 signatures mercredi 17 novembre.

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende