Climat et droits humains : Crédit agricole et Société générale sous vigilance

23 octobre 2017

Alors que les grandes banques internationales signataires des Principes de l’Equateur se réunissent lundi 23 octobre au Brésil pour leur réunion annuelle, 35 militants des Amis de la Terre France, d’ANV-COP21, d’Alternatiba et du Comité de soutien aux indiens des Amériques ont mené une action non-violente pour mettre Crédit Agricole et Société Générale sous vigilance. Ils appellent ces banques à mettre un terme à leurs financements de projets de sables bitumineux, pétrole et gaz de schiste, ainsi qu’aux entreprises très impliquées dans ces secteurs, comme l’a déjà annoncé BNP Paribas.

A 8 heures lundi matin, les militants ont intégralement recouvert les vitrines de deux agences du Crédit Agricole et de la Société Générale dans l’Est parisien avec des affiches présentant un énorme œil sous lequel se lisait « Banque sous vigilance : pour le respect des droits des populations amérindiennes et la fin des financements aux énergies fossiles », en référence à la loi sur le devoir de vigilance des multinationales à laquelle sont désormais soumises les banques.

Les quatre organisations répondaient à l’appel lancé par les populations amérindiennes à organiser des actions en direction des banques impliquées dans le financement des sables bitumineux et autres énergies fossiles non conventionnelles, alors que s’ouvre aujourd’hui la réunion annuelle des 92 banques signataires des Principes de l’Equateur. Cet ensemble de règles adopté par les banques sur leurs financements aux grands projets d’infrastructures pourrait y être révisé de manière à rendre obligatoire le respect du consentement libre, préalable et informé des populations autochtones à l’échelle internationale.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


22 septembre 2018
Greenpeace et ANV-Cop21 se mobilisent pour empêcher Total de polluer le Récif de l’Amazone
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
La centrale à biomasse de Gardanne en quête d’un repreneur
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Le livre décrivant l’économie mondiale de la tomate censuré en Italie
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2018
Pour l’environnement, la loi Élan est un bond en arrière
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
François de Rugy confirme la réintroduction d’ourses dans les Pyrénées
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Le tribunal de Strasbourg suspend l’abattage d’un alignement d’arbres
Lire sur reporterre.net
20 septembre 2018
Narbonne : une détonation et un incendie sur le site nucléaire Orano de Malvési
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Hambach : un mort lors de l’évacuation de la forêt
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Des multinationales, dont L’Oréal, toujours impliquées dans la déforestation pour l’huile de palme, selon Greenpeace
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2018
Opération contre la Société générale : sept militants non violents convoqués au commissariat
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Stocamine : un rapport parlementaire recommande de retirer les déchets toxiques
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Loi Alimentation et agriculture : quasi statu quo après la seconde lecture des députés
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Des membres de l’Acipa lancent une nouvelle association, « NDDL Poursuivre ensemble »
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2018
Près de 9.000 personnes ont manifesté leur soutien à la Zad de Hambach, contre le charbon et pour la forêt
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Economie
21 septembre 2018
Steffen M., mort à Hambach pour « informer les gens de ce qu’il se passe »
Info
21 septembre 2018
À Hambach, les batailles de l’esprit
Édito
22 septembre 2018
Au Jardin sans pétrole, les frelons ont droit à leur part du raisin
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Economie