Climat et droits humains : Crédit agricole et Société générale sous vigilance

23 octobre 2017

Alors que les grandes banques internationales signataires des Principes de l’Equateur se réunissent lundi 23 octobre au Brésil pour leur réunion annuelle, 35 militants des Amis de la Terre France, d’ANV-COP21, d’Alternatiba et du Comité de soutien aux indiens des Amériques ont mené une action non-violente pour mettre Crédit Agricole et Société Générale sous vigilance. Ils appellent ces banques à mettre un terme à leurs financements de projets de sables bitumineux, pétrole et gaz de schiste, ainsi qu’aux entreprises très impliquées dans ces secteurs, comme l’a déjà annoncé BNP Paribas.

A 8 heures lundi matin, les militants ont intégralement recouvert les vitrines de deux agences du Crédit Agricole et de la Société Générale dans l’Est parisien avec des affiches présentant un énorme œil sous lequel se lisait « Banque sous vigilance : pour le respect des droits des populations amérindiennes et la fin des financements aux énergies fossiles », en référence à la loi sur le devoir de vigilance des multinationales à laquelle sont désormais soumises les banques.

Les quatre organisations répondaient à l’appel lancé par les populations amérindiennes à organiser des actions en direction des banques impliquées dans le financement des sables bitumineux et autres énergies fossiles non conventionnelles, alors que s’ouvre aujourd’hui la réunion annuelle des 92 banques signataires des Principes de l’Equateur. Cet ensemble de règles adopté par les banques sur leurs financements aux grands projets d’infrastructures pourrait y être révisé de manière à rendre obligatoire le respect du consentement libre, préalable et informé des populations autochtones à l’échelle internationale.




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.


22 mars 2019
Total : 20.000 tonnes d’huile de palme arrivent ce vendredi soir à la Mède
Lire sur reporterre.net
22 mars 2019
Aux États-Unis, un juge met à l’arrêt des centaines de projets de forage pétroliers et gaziers
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
À Paris, les trois activistes du climat et le youtubeur Vincent Verzat libérés après huit heures de garde à vue
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La cour d’appel de Nancy annule la condamnation de deux militants anti-Cigéo
Lire sur reporterre.net
21 mars 2019
La Haute Cour de justice australienne reconnaît la spoliation des terres de deux groupes autochtones
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Alteo : le tribunal de grande instance de Marseille ouvre une information judiciaire
Lire sur reporterre.net
20 mars 2019
Deux châteaux viticoles en procès pour un épandage de pesticides près d’une école
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Deux portraits de Macron décrochés dans des mairies basques
Lire sur reporterre.net
19 mars 2019
Un cyclone cause un millier de morts au Mozambique et au Zimbabwe
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
En Belgique, activistes du climat et Gilets jaunes unis dans des actions contre les multinationales
Lire sur reporterre.net
18 mars 2019
Six activistes du climat 23 h en garde à vue après une action non violente à Bordeaux
Lire sur reporterre.net
17 mars 2019
Un cyclone extrêmement violent a frappé le centre des États-Unis
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
Une nouvelle action dénonce la dissémination des boues rouges dans l’environnement
Lire sur reporterre.net
15 mars 2019
La grève pour le climat se déroule dans 123 pays et plusieurs villes en France
Lire sur reporterre.net
14 mars 2019
Selon des médecins, Adama Traoré pourrait être mort à cause des conditions de son interpellation
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Économie
5 mars 2019
La terre et la mer étouffent sous les déchets plastiques
Info
30 janvier 2019
Dans le Diois poussent les champignons de l’autonomie
Chronique
21 mars 2019
La loi du profit fait mourir les forêts
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       Économie