Climat et droits humains : Crédit agricole et Société générale sous vigilance

Durée de lecture : 1 minute

23 octobre 2017

Alors que les grandes banques internationales signataires des Principes de l’Equateur se réunissent lundi 23 octobre au Brésil pour leur réunion annuelle, 35 militants des Amis de la Terre France, d’ANV-COP21, d’Alternatiba et du Comité de soutien aux indiens des Amériques ont mené une action non-violente pour mettre Crédit Agricole et Société Générale sous vigilance. Ils appellent ces banques à mettre un terme à leurs financements de projets de sables bitumineux, pétrole et gaz de schiste, ainsi qu’aux entreprises très impliquées dans ces secteurs, comme l’a déjà annoncé BNP Paribas.

A 8 heures lundi matin, les militants ont intégralement recouvert les vitrines de deux agences du Crédit Agricole et de la Société Générale dans l’Est parisien avec des affiches présentant un énorme œil sous lequel se lisait « Banque sous vigilance : pour le respect des droits des populations amérindiennes et la fin des financements aux énergies fossiles », en référence à la loi sur le devoir de vigilance des multinationales à laquelle sont désormais soumises les banques.

Les quatre organisations répondaient à l’appel lancé par les populations amérindiennes à organiser des actions en direction des banques impliquées dans le financement des sables bitumineux et autres énergies fossiles non conventionnelles, alors que s’ouvre aujourd’hui la réunion annuelle des 92 banques signataires des Principes de l’Equateur. Cet ensemble de règles adopté par les banques sur leurs financements aux grands projets d’infrastructures pourrait y être révisé de manière à rendre obligatoire le respect du consentement libre, préalable et informé des populations autochtones à l’échelle internationale.




12 novembre 2019
Ouverture d’une enquête publique sur le projet controversé de laverie nucléaire
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Après un séisme de magnitude 5,4, la centrale nucléaire de Cruas à l’arrêt
Lire sur reporterre.net
12 novembre 2019
Des incendies ravagent l’Australie et menacent Sydney
Lire sur reporterre.net
11 novembre 2019
Un déclin vertigineux des insectes observé en Allemagne
Lire sur reporterre.net
9 novembre 2019
Au Royaume-Uni, deux fillettes lancent une pétition contre les jouets en plastique des fast-foods
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
La justice valide deux arrêtés antipesticides au nom du « danger grave » pour la population
Lire sur reporterre.net
8 novembre 2019
Une sécheresse historique menace de crise humanitaire la Zambie et le Zimbawe
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Triangle de Gonesse : le rapporteur public demande la suspension des travaux de la ligne 17 Nord
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Le gouvernement devrait annoncer l’abandon du projet EuropaCity
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
11.000 scientifiques alertent sur « l’urgence climatique qui menace le destin de l’humanité »
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
L’État augmente le financement de lignes aériennes intérieures
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Des activistes ont perturbé une conférence de l’industrie du gaz à Paris
Lire sur reporterre.net
7 novembre 2019
Le vélo pourrait devenir un enjeu central des municipales
Lire sur reporterre.net
6 novembre 2019
Pesticides : la justice reconnaît Triskalia responsable d’avoir empoisonné un salarié
Lire sur reporterre.net
6 novembre 2019
La France et la Chine réaffirment leur soutien « ferme » à l’« irréversible » accord de Paris
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Économie
9 novembre 2019
Chute du mur de Berlin : les écologistes étaient en première ligne
Info
12 novembre 2019
Pour les jeunes des centres sociaux, « la nature parle mais les hommes ne l’écoutent pas »
Reportage
12 novembre 2019
Près d’Orléans, les citoyens défendent la forêt contre les bulldozers
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Économie