Reporterre
a besoin de vous
0 €
COLLECTÉS
100 000 €
OBJECTIF
16
JOURS
59 %

Climat, nucléaire, transports : ce que proposent les candidats

13 avril 2017 / Marie Astier (Reporterre)



Quels candidats sont pour le nucléaire ? Que pensent-ils du changement climatique ? Du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ? Reporterre a compilé les propositions et positions des onze candidats à l’élection présidentielle dans les domaines liés à l’écologie. Dans ce premier volet : le climat, l’énergie et les transports.

Certains pensent que l’aérotrain et la voiture à hydrogène sont l’avenir. D’autres voudraient que la recherche perce les secrets du nucléaire au thorium ou trouve la solution pour rendre les gaz de schiste « propres ». Il y en a même qui promettent des milliers de logements rénovés et isolés, 100% d’énergies renouvelables et la sortie du nucléaire. Ils sont fous, ces candidats !

Dimanche 23 avril, les électeurs devront choisir entre Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière (LO), Philippe Poutou, du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), Jean-Luc Mélenchon, de la France insoumise (FI), Benoît Hamon, du Parti socialiste (PS), Emmanuel Macron, d’En Marche !, Jean Lassalle, de Résistons !, François Fillon, de Les Républicains (LR), Nicolas Dupont-Aignant, de Debout la France (DLF), Marine Le Pen, du Front national (FN), François Asselineau, de l’Union populaire républicaine (UPR), Jacques Cheminade, de Solidarité et Progrès.

Reporterre a recensé leurs propositions dans le domaine de l’énergie, des transports et du climat. Avant un deuxième volet, demain, sur l’agriculture, la biodiversité, et le renouveau démocratique.

Pour connaître les propositions, faites glisser la souris

Voilà, ci-dessous, un résumé des positions de chacun des candidats. (Pour les faire apparaître, faites glisser votre souris sur les pastilles jaunes pour l’énergie, bleues pour le climat, rouges pour les transports). Et sous l’image interactive, vous retrouverez la liste des positions de chacun.

Changement climatique : il reste des climatosceptiques

Les scientifiques du Giec (Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat) ont conclu dans leur dernier rapport que l’origine humaine du changement climatique était certaine à 95%. Les candidats le reconnaissent-ils et se préoccupent-ils de la crise climatique dans leur programme ?

Arthaud : OUI.
Mais, pour elle, c’est le capitalisme qui est « la véritable menace contre la planète ».
Poutou : OUI.
Pour lui, la réponse est une rupture avec le système capitaliste.
Mélenchon : OUI.
Il s’agit d’un enjeu majeur pris en compte dans le programme.
Hamon : OUI.
Il s’agit d’un enjeu majeur pris en compte dans le programme.
Macron : OUI.
L’enjeu est cité dans le programme.
Fillon : OUI, MAIS.
L’enjeu est cité dans le programme, mais François Fillon a indiqué sur RMC, le 3 avril, que l’homme est « en partie » responsable.
Dupont-Aignan : OUI.
L’enjeu est cité dans le programme.
Le Pen : OUI, MAIS.
Le mot climat est absent du programme. Par ailleurs, la présidente du FN a précisé à Reporterre que « l’activité humaine y contribue, dans des proportions [qu’elle est] incapable de mesurer ».
Lassalle : OUI.
Mais absent du programme.
Asselineau : OUI.
L’enjeu est cité dans le programme.
Cheminade : NON.
Pour lui, il s’agit « d’une arme pour contrer le progrès », inventée par les oligarchies.

Notre-Dame-des-Landes : faut-il mener à bout le projet d’aéroport ?

Arthaud : NON.
Poutou : NON.
Mélenchon : NON.
Hamon : NON.
Macron : OUI.
Il souhaite nommer un médiateur indépendant qui aura six mois pour « calmer les choses », en particulier avec les zadistes.
Fillon : OUI.
Dupont-Aignan : NON.
Le Pen : OUI, MAIS.
La présidente du FN se déclare en fait contre le projet d’aéroport, mais indique qu’elle respectera le résultat du "référendum".
Lassalle : OUI.
Il "respectera le souhait des habitants de la région".
Asselineau : NE SE PRONONCE PAS.
Il souhaite l’organisation d’un nouveau référendum local, cette fois-ci « exemplaire ».
Cheminade : CONTRE.
Car l’aérotrain qu’il souhaite développer sera plus performant.

Nucléaire : pour ou contre ?

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (Cher).

Arthaud : POUR.
Les dérives sont dues au fait que la bourgeoisie capitaliste contrôle le nucléaire.
Poutou : CONTRE.
Sortie du nucléaire, abandon du projet d’enfouissement de déchets nucléaires de Bure.
Mélenchon : CONTRE.
Sortie du nucléaire, abandon du projet de Bure.
Hamon : CONTRE.
Sortie d’ici une génération (25 ans), abandon du projet de Bure.
Macron : POUR, MAIS.
Réduction du nucléaire à 50 % d’ici 2025. Il a soutenu le projet de Bure quand il était ministre.
Fillon : POUR.
Il veut moderniser le parc et prolonger la durée de vie des centrales.
Dupont-Aignan : POUR.
Recherche sur le nucléaire au thorium, la fission, poursuite d’Iter.
Le Pen : POUR.
Modernisation du parc, refus de la fermeture de Fessenheim.
Lassalle : CONTRE.
Sortie du nucléaire.
Asselineau : NE SE PRONONCE PAS.
Il organisera un référendum « sur la manière dont l’électricité est produite en France ».
Cheminade : POUR.
Poursuite des recherches, notamment sur la fusion nucléaire.

Énergies renouvelables : à développer ?

Arthaud : OUI, MAIS.
Il faut d’abord mettre en place une économie planifiée.
Poutou : OUI.
Objectif 100 % de renouvelables d’ici à 2050.
Mélenchon : OUI.
Objectif 100 % de renouvelables d’ici à 2050.
Hamon : OUI.
Objectif 50 % d’ici à 2025, 100 % d’ici à 2050.
Macron : OUI, MAIS.
Objectif 32 % d’ici à 2030. Pas d’objectif à plus long terme.
Fillon : OUI, MAIS.
Il veut développer des filières françaises, sans objectif précis.
Dupont-Aignan : OUI, MAIS.
Développement des énergies marines renouvelables et de la méthanisation. Limitation des éoliennes.
Le Pen : OUI, MAIS.
Elle veut développer les filières françaises, sans objectif précis, et souhaite un moratoire sur l’éolien.
Lassalle : OUI, MAIS.
Développement du solaire et de l’énergie marémotrice, sans plus de précisions.
Asselineau : OUI, MAIS.
Développement souhaité sans plus de précisions.
Cheminade : NON.
Il les considère inefficaces.

Gaz de schiste : pour ou contre ?

Arthaud : POUR.
Le problème vient des « conditions sociales de mise en œuvre ».
Poutou : CONTRE.
Il souhaite la sortie des énergies fossiles.
Mélenchon : CONTRE.
Il souhaite la sortie des énergies fossiles.
Hamon : CONTRE.
Il souhaite la sortie des énergies fossiles.
Macron : PRESQUE POUR.
Pas d’exploitation des gaz de schiste, mais poursuite de la recherche. Il est également pour le développement des mines en France.
Fillon : POUR.
Il souhaite une relance de la recherche.
Dupont-Aignan : CONTRE.
Le Pen : PRESQUE POUR.
Elle souhaite maintenir l’interdiction, mais sera pour si des techniques « propres » sont développées.
Lassalle : CONTRE.
Asselineau : CONTRE.
Cheminade : CONTRE.
Parce que les énergies fossiles sont considérées comme pas assez « denses ». Pour lui, le nucléaire est la seule solution énergétique d’avenir.

Rénovation des logements : des objectifs plus ou moins ambitieux

Arthaud :
Rien d’indiqué dans le programme.
Poutou :
Plan de réhabilitation et d’isolation de l’existant, disparition progressive du chauffage électrique.
Mélenchon :
Isolation d’au moins 700.000 logements par an.
Hamon :
Plan de sobriété énergétique incluant les logements.
Macron :
Rénover un million de logements d’ici à 2022.
Fillon :
Généralisation du chèque-énergie et poursuite des programmes en cours.
Dupont-Aignan :
Pour la rénovation de l’ancien, mais ne veut pas de nouvelles normes.
Le Pen :
Souhaite en faire « une priorité budgétaire du quinquennat », mais ne met pas d’objectifs chiffrés.
Lassalle :
Promet de « financer les travaux d’isolation des maisons et immeubles », sans plus de précisions.
Asselineau :
Rien d’indiqué dans le programme.
Cheminade :
Souhaite rénover 500.000 logements par an, mais ne précise pas s’il s’agit aussi d’une rénovation énergétique.

Train : plus de rail ?

Un TER en gare de Quimper (Finistère).

Arthaud : OUI.
Contrôle par l’État, embauches dans les transports.
Poutou : OUI.
Maintien du service public de transport dans les zones rurales et défavorisées.
Mélenchon : OUI.
Développement du ferroutage et limitation de la concurrence.
Hamon : OUI.
Maintien des « lignes d’équilibre du territoire ».
Macron : OUI.
Modernisation du réseau existant. La priorité n’est plus au TGV.
Fillon : OUI.
Modernisation du réseau, développement du fret.
Dupont-Aignan : OUI.
Maintenir et développer le réseau actuel.
Le Pen : OUI.
Refus de la libéralisation du rail.
Lassalle :
Absence de propositions sur les transports dans le programme.
Asselineau :
Plan pour le développement du train à moyenne vitesse.
Cheminade :
Développement du fret ferroviaire et de l’aérotrain pour les particuliers.

Diesel : faut-il taxer pour en sortir ?

Arthaud : NON.
Opposition à toute fiscalité écologique qui pèserait sur les travailleurs.
Poutou : PAS DE POSITION.
Il souhaite réduire la place de la voiture.
Mélenchon : OUI.
Pour une sortie du diesel progressive.
Hamon : OUI.
Pour une sortie du diesel progressive.
Macron : OUI.
Il promet une prime de 1.000 euros pour l’achat d’un véhicule moins polluant.
Fillon : PAS PRÉCISÉ.
Il souhaite une diminution de la part du diesel grâce au développement des alternatives : transports publics et voiture électrique.
Dupont-Aignan : PAS PRÉCISÉ.
Il souhaite remplacer les 10 millions de véhicules les plus énergivores en 10 ans.
Le Pen : NON.
Refus de toute fiscalité « punitive » sur le diesel. Développement de la voiture à hydrogène.
Lassalle : OUI.
Il veut aplanir les écarts de fiscalité entre diesel et essence.
Asselineau : PAS PRÉCISÉ.
Il veut développer les alternatives : voiture électrique et hydrogène.
Cheminade : PAS PRÉCISÉ.
Lui aussi veut développer les alternatives : voiture électrique et hydrogène.

  • LA SUITE DEMAIN : Qu’en est-il de l’agriculture, la biodiversité, ou encore la réforme des institutions ? Retrouvez la suite des propositions des candidats sur les thématiques sélectionnées par Reporterre demain.



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Source : Marie Astier pour Reporterre

Photos :
. chapô : Montage des candidats réalisé par Reporterre
. centrale nucléaire : Wikimedia (Panelfestoon/CC BY-SA 3.0)
. TER : Wikimedia (Bruno Corpet (Quoique)/CC BY-SA 3.0)

DOSSIER    Elections 2017

THEMATIQUE    Politique
22 juin 2017
Le mur de Trump : panneaux solaires ou pas, une grave atteinte à la biodiversité
Info
21 juin 2017
À l’avenir, trois personnes sur quatre dans le monde sont menacées de mourir de chaud
Info
30 mai 2017
Quand les citoyens gèrent l’argent de leur député, la transparence avance
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Elections 2017



Sur les mêmes thèmes       Politique





Du même auteur       Marie Astier (Reporterre)