« Comment je suis devenue anarchiste »

Durée de lecture : 3 minutes

29 mai 2020 / Isabelle Attard (Reporterre)



Le dernier livre de la collection Reporterre est une histoire : celle d’une femme « normale », qui n’aurait jamais pensé qu’elle était anarchiste, mais qui, au fur à mesure de son parcours intellectuel et politique, a découvert cette doctrine qui promeut la coopération, l’émancipation, le respect des êtres et du vivant.

Comment je suis devenue anarchiste

C’est un mot interdit, un mot tabou, un mot qui fait peur même à ceux qui s’y reconnaissent : « anarchisme » ! Et pourtant, cette vision du monde, bien loin des images de violence que les dominants répandent pour la discréditer, promeut la coopération, l’émancipation, le respect des êtres et du vivant. C’est ce que vous racontera ce livre, qui n’est pas un essai, mais une histoire : celle d’une femme « normale », qui n’aurait jamais pensé qu’elle était anarchiste, mais qui, au fur à mesure de son parcours intellectuel et politique, a découvert cette doctrine libératrice. Par son refus de l’autoritarisme et son souci de l’écologie, l’anarchisme se répand discrètement à travers la société et s’articule de plus en plus souvent, dans les idées et sur le terrain, avec l’écologie. Il était temps que l’on puisse de nouveau afficher sereinement ce mot. Et si, vous aussi, vous étiez anarchiste sans le savoir ?

  • Isabelle Attard, docteure en archéozoologie et directrice de musée, a longtemps vécu en Suède. Revenue en France, elle a été députée écologiste entre 2012 et 2017. L’occasion de prendre des positions fortes, notamment contre l’état d’urgence. Chemin faisant, Isabelle Attard a découvert l’anarchisme, un idéal politique dans lequel elle s’est pleinement reconnue.


Vidéo : Isabelle Attard s’explique


Podcast : « Je suis anarchiste et je vais bien »

Comment devient-on anarchiste ? Quelle est l’image de l’anarchisme dans la société ? Comment s’incarne-t-il dans les luttes d’aujourd’hui ?

Hervé Kempf présente le premier épisode des Reporterriens, le podcast de l’écologie : « Je suis anarchiste et je vais bien. »

À ses côtés, Isabelle Attard, autrice de Comment je suis devenue anarchiste (Seuil-Reporterre), et Floreal Romero, coauteur de Murray Bookchin et l’écologie sociale libertaire.

  • Voici l’émission, enregistrée au Ground Control, à Paris :

Podcast : « Du poil sous les bras : devenir anarchiste avec Isabelle Attard »

Enregistré en juin 2020, et diffusé sur Radio Saint Ferréol (Crest), RDWA (Die),
Radio Primitive (Reims), Radio Grenouille (Marseille), Radio HDR (Rouen), Evasion (Faou/Finistère), Campus (Clermont-Ferrand).

Où l’on apprend que l’anarchie serait la seule pensée politique capable d’apporter une réponse résiliente au monde post-capitaliste et post-effondrement !

La p'tite Blan · Du Poil sous les bras : Devenir anarchiste avec Isabelle Attard

  • À lire : Interview dans Les Inrockuptibles :
ITV d’Isabelle Attard dans Les Inrockuptibles du 27 février 2020.
  • À lire : Portrait dans Ouest France :
Portrait d’Isabelle Attard dans Ouest France le 24 février 2020.




Première mise en ligne le 10 octobre 2019.



Documents disponibles

  ITV d’Isabelle Attard dans Les Inrockuptibles du 27 février 2020.   Portrait d’Isabelle Attard dans Ouest France le 24 février 2020.
THEMATIQUE    Culture et idées
1er juillet 2020
La stigmatisation du « bobo » tente de disqualifier les luttes écologistes
Entretien
2 juillet 2020
Railcoop, la coopérative qui fait renaître les lignes de train abandonnées
Info
20 juin 2020
Pendant le confinement, le braconnage de tortues a explosé à Mayotte... et continue
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Culture et idées