Convention citoyenne pour le climat : le gouvernement commence à prendre des mesures, mais au rabais

Durée de lecture : 4 minutes

27 juillet 2020



Les propositions de la Convention citoyenne pour le climat entrent dans le concret. Lundi 27 juillet 2020, au cours d’un conseil de défense écologique présidé par le Président de la République, le gouvernement a présenté les premières mesures inspirées par le travail des 150 citoyens tirés au sort, et qu’il souhaitait rendre opérationnelles « au plus vite ».

Trois axes ont été définis : la rénovation énergétique des bâtiments, la maîtrise de la consommation de l’énergie et la lutte contre l’artificialisation des sols. Les mesures sont d’ordre réglementaire, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas besoin d’une modification de la loi pour être appliquées et dépendent simplement d’un acte de l’administration ou de l’exécutif. Pour les propositions d’ordre législatif, un projet de loi suivra à l’automne et sera examiné par les parlementaires début 2021.

  • La rénovation énergétique des bâtiments

Le gouvernement va introduire, par décret, la performance énergétique parmi les critères de « décence » d’un logement à compter du 1er janvier 2023. « Cela permettra aux personnes qui vivent dans des passoires thermiques [consommant plus de 500 kW/h au m2 par an] d’exiger du propriétaire qu’il fasse des travaux, voire de soumettre le dossier au juge qui pourra interdire à ce dernier de percevoir un loyer, voire interdire la location d’un tel logement », a précisé Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique chargée du logement.

A partir du 1er janvier 2022, il sera également interdit d’installer des chaudières au fioul et à charbon dans des logements neufs. Il sera aussi obligatoire de remplacer les chaudières en panne par des chaudières moins polluantes. Pour les ménages les plus modestes, les aides pour ces mesures vont doubler et pourront représenter jusqu’à 80 % de prise en charge.

Sur ce dossier, la position du gouvernement n’a pas convaincu les écologistes. Greenpeace a dénoncé « une logique de petits pas » qui conduit à « des petits riens ». « Sur le logement, Barbara Pompili réitère essentiellement des dispositions peu significatives déjà prévues dans la loi votée l’an dernier, qui renvoie toute évolution à 2023, soit hors de ce quinquennat. Les volumes d’investissements publics annoncés sont d’ailleurs largement insuffisants et le seuil proposé pour interdire les logements énergivores [ 500 kW/h au m2 par an soit à peu près l’étiquette G] ne concernerait que 1 à 2% des passoires actuellement en location, ce qui ne permettra pas de lutter contre la précarité énergétique », écrit l’association dans un communiqué.

Le député Matthieu Orphelin s’est, lui-même, désolé de « ces demi mesures » : « Des aides nouvelles pour les citoyens sont annoncées seulement à partir de début 2021. Il n’y a pas non plus d’annonces sur l’obligation de la rénovation thermique  », préconisée par la Convention citoyenne pour le climat.

  • Les terrasses chauffées à l’extérieur interdites

Le gouvernement va aussi interdire à la fin de l’hiver prochain « le chauffage extérieur sur l’espace public ». « Une aberration écologique » selon la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, qui a annoncé lancer des discussions avec les restaurateurs.

  • L’artificialisation des sols

Avant la coupure estivale, le gouvernement enverra une circulaire aux préfets pour leur demander de « veiller scrupuleusement à cette question d’artificialisation dans les dossiers d’autorisation commerciale ». Sur tous les nouveaux projets susceptibles de détruire des terres agricoles ou des espaces naturels, ils saisiront la commission nationale d’aménagement commercial. Un fonds de plusieurs centaines de millions d’euros sera créé pour réhabiliter des centaines d’hectares de friches industrielles pour permettre aux commerces de s’y installer. Deux nouveaux parcs naturels régionaux seront aussi créés, celui du Mont Ventoux, dans le Vaucluse et celui de la baie de Somme, en Picardie.

Sur ce sujet le constat a été identique chez les écologistes. « Le moratoire sur la construction de nouvelles zones commerciales en périphérie des villes est confirmé (avec cependant un flou sur les conditions de mise en œuvre effective) mais n’intègre pas l’interdiction des nouveaux entrepôts Amazon », a alerté Matthieu Orphelin.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Capture d’écran de la captation de la conférence de presse du Conseil de défense écologique





20 octobre 2020
Agriculture, urbanisation : le déclin de la biodiversité se poursuit en Europe
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Ardèche : la préfète limite l’affluence dans les marchés, mais pas dans les grandes surfaces
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
L’Anses va expertiser les masques à la zéolithe d’argent et de cuivre
Lire sur reporterre.net
19 octobre 2020
A Montpellier, une Maison des résistances contre un projet routier
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
"Nous refusons le couvre-feu", écrivent des « cerveaux non disponibles »
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les professionnels de plus en plus exposés aux rayons ionisants en France
Lire sur reporterre.net
16 octobre 2020
Les sans-papiers en marche vers l’Élysée
Lire sur reporterre.net
15 octobre 2020
Les gendarmes ont expulsé la Zad du Village du Peuple, près de Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
Première action du collectif La Ronce contre les lobbies du sucre
Lire sur reporterre.net
14 octobre 2020
L’expansion du commerce en ligne pourrait détruire plus d’un million d’emplois aux États-Unis
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Le gouvernement interrogé à l’Assemblée nationale sur les masques toxiques
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Total : des salariés ont bloqué la raffinerie de Grandpuits
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
La Zad de Roybon expulsée par les forces de l’ordre
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les catastrophes naturelles ont doublé en 20 ans sous l’effet du réchauffement climatique
Lire sur reporterre.net
13 octobre 2020
Les députés examinent un budget 2021 « décevant d’un point de vue écologique »
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat Politique
12 octobre 2020
Les voitures SUV roulent à contresens de l’histoire
Enquête
5 octobre 2020
La plus grande action jamais menée en France contre le trafic aérien
Reportage
17 octobre 2020
« Pour éradiquer la pauvreté, il faut donner de l’argent aux pauvres »
Entretien


Sur les mêmes thèmes       Climat Politique