Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Climat

Convention pour le climat : LREM soumet aux citoyens dix propositions

Le parti présidentiel La République en marche (LREM) a soumis aux participants de la convention citoyenne pour le climat un document avec « dix pistes » jugées parmi « les plus ambitieuses » pour « inspirer » les travaux en cours des citoyens. Dans des propos liminaires, le parti au pouvoir rappelle « les nombreuses actions engagées depuis 2017 » tout en soulignant qu’il est « indispensable d’aller plus loin » : « Il nous faut dépasser la méfiance et la désinformation qui paralysent une partie du pays et freinent nos progrès collectifs », estiment les représentants de la majorité présidentielle.

Dans leur document, ils invitent à « transformer notre système » avec une série de mesures comme : « l’indexation des loyers sur le bilan énergétique du logement », « la publication d’ un index environnemental des entreprises » et «  l’exemplarité de l’État » : « L’État ne doit utiliser que des véhicules propres, diminuer ses déchets et sa consommation d’énergie », écrivent-ils.

Alors même que la loi économie circulaire a fixé à 2040, la fin des plastiques à usage unique, la même majorité appelle les citoyens de la convention à interdire « les plastiques non recyclables avant 2025 et à déployer la consigne ». Ils reviennent également sur les amendements rejetés par le gouvernement lors du débat parlementaire et pensent qu’il faudrait « interdire la publicité des véhicules les plus polluants, en particulier les SUV ». « Pour changer de système », LREM souhaite également développer les « alternatives aux chauffages de terrasse ».

Enfin, le parti présidentiel veut « aider les Français dans leurs actions individuelles », en les informant mieux sur « l’empreinte carbone des produits et des aliments » et « en prévoyant des enseignements tout au long de la scolarité sur les enjeux climatiques et l’alimentation du quotidien ».

« Les jeunes générations portent l’action écologique : ne laissons pas aux réseaux sociaux l’exclusivité de l’information », disent-ils avant de proposer que « chaque enfant plante un arbre par an » et que les pollueurs soient condamnés à des « travaux d’intérêt général ».

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende