Dans le Gard, une ferme occupée depuis 11 ans expulsable dans deux mois

Durée de lecture : 2 minutes

12 juillet 2018

Les occupants de la ferme de la Borie, à Saint-Jean-du-Gard, dans le département du Gard, seront expulsables à partir du 12 août. C’est un jugement du tribunal de grande instance d’Alès qui a prononcé l’expulsion d’ici deux mois, le 12 juin dernier. Cela fait 11 ans que les occupants sans titre légal cultivent les terres et entretiennent voire rénovent les bâtiments.

L’endroit avait d’abord été un lieu de résistance contre un projet de barrage, avant d’accueillir divers collectifs. Les occupants actuels y sont arrivés il y a 11 ans et y ont installé une exploitation agricole de maraîchage, apiculture et plantes aromatiques et médicinales, des activités labellisées de la mention Nature & Progrès.

« Depuis 11 ans, nous constatons leur travail d’entretien et de production sur les parcelles de La Borie dans le respect le plus profond de ce site naturel préservé et riche en biodiversité. Au cours de toutes ces années, ils ont par ailleurs accueillis de nombreuses personnes désireuses d’apprendre à cultiver la terre de manière durable et d’avoir une expérience de vie alternative : Woofers, personnes sans domicile fixe… ils ont su redonner leur chance à des personnes parfois exclues de la société », relève l’association dans une lettre au maire de Saint-Jean-du-Gard.

Réponse de l’élu : « L’été dernier, les habitants de la Borie ont interdit à des scouts de venir camper le long du Gardon [la rivière locale]. Ils se considèrent comme propriétaires des lieux. Tous les Saint-Jeannais aimeraient avoir une propriété en bordure de rivière sans payer ni loyer ni impôts. […] Nos marges de négociation sont aujourd’hui très faibles mais restent envisageables si les occupants souhaitent racheter les lieux. »

Pour l’instant, aucun accord entre la mairie et les occupants n’a été trouvé. Les occupants demandent au moins un délai afin de pouvoir récolter le fruit de leur travail agricole de l’année et cherchent des lieux pour stocker leur matériel agricole.

  • Source : Lettres de Nature & Progrès et de la mairie de Saint-Jean-du-Gard



24 février 2020
En Iran, huit écologistes condamnés à plusieurs années de prison
Lire sur reporterre.net
22 février 2020
Le gouvernement veut libérer dans l’environnement les déchets à très faible radioactivité
Lire sur reporterre.net
21 février 2020
Mille scientifiques l’affirment : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Fin d’un permis de recherches d’hydrocarbures : le gouvernement accusé de double jeu
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Le jaguar, l’éléphant d’Asie et le requin océanique seront mieux protégés
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
Contre l’extension de l’aéroport de Roissy, 15 associations déposent un recours
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
L214 dévoile une nouvelle vidéo choc, tournée dans un abattoir de veaux
Lire sur reporterre.net
20 février 2020
La limitation d’Airbnb devient un enjeu des municipales à Paris
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
L’épidémie de coronavirus fait baisser les émissions de CO2 de la Chine de 25 %
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Pollution radioactive de la Loire : une plainte déposée contre EDF et contre X
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Un kit pédagogique sur les poissons « oublie » le problème de la surpêche
Lire sur reporterre.net
19 février 2020
Élisabeth Borne stigmatise « le développement anarchique » des éoliennes
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Les fongicides dans l’eau potable aggraveraient la maladie d’Alzheimer, selon des chercheurs du CNRS
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
Le gouvernement veut que la chasse commence deux mois plus tôt
Lire sur reporterre.net
18 février 2020
De nombreux pesticides ont été mesurés dans l’air
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Agriculture Luttes
22 février 2020
Déméter, la cellule de la gendarmerie qui surveille les opposants à l’agriculture productiviste
Enquête
24 février 2020
VIDÉO - Se passer des pesticides chimiques, grâce aux « préparations naturelles peu préoccupantes »
Alternative
22 février 2020
Le changement climatique fragilise de plus en plus les infrastructures de transport
Tribune


Sur les mêmes thèmes       Agriculture Luttes