Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Agriculture

Dans le Gard, une ferme occupée depuis 11 ans expulsable dans deux mois

Les occupants de la ferme de la Borie, à Saint-Jean-du-Gard, dans le département du Gard, seront expulsables à partir du 12 août. C’est un jugement du tribunal de grande instance d’Alès qui a prononcé l’expulsion d’ici deux mois, le 12 juin dernier. Cela fait 11 ans que les occupants sans titre légal cultivent les terres et entretiennent voire rénovent les bâtiments.

L’endroit avait d’abord été un lieu de résistance contre un projet de barrage, avant d’accueillir divers collectifs. Les occupants actuels y sont arrivés il y a 11 ans et y ont installé une exploitation agricole de maraîchage, apiculture et plantes aromatiques et médicinales, des activités labellisées de la mention Nature & Progrès.

« Depuis 11 ans, nous constatons leur travail d’entretien et de production sur les parcelles de La Borie dans le respect le plus profond de ce site naturel préservé et riche en biodiversité. Au cours de toutes ces années, ils ont par ailleurs accueillis de nombreuses personnes désireuses d’apprendre à cultiver la terre de manière durable et d’avoir une expérience de vie alternative : Woofers, personnes sans domicile fixe… ils ont su redonner leur chance à des personnes parfois exclues de la société », relève l’association dans une lettre au maire de Saint-Jean-du-Gard.

Réponse de l’élu : « L’été dernier, les habitants de la Borie ont interdit à des scouts de venir camper le long du Gardon [la rivière locale]. Ils se considèrent comme propriétaires des lieux. Tous les Saint-Jeannais aimeraient avoir une propriété en bordure de rivière sans payer ni loyer ni impôts. […] Nos marges de négociation sont aujourd’hui très faibles mais restent envisageables si les occupants souhaitent racheter les lieux. »

Pour l’instant, aucun accord entre la mairie et les occupants n’a été trouvé. Les occupants demandent au moins un délai afin de pouvoir récolter le fruit de leur travail agricole de l’année et cherchent des lieux pour stocker leur matériel agricole.

  • Source : Lettres de Nature & Progrès et de la mairie de Saint-Jean-du-Gard

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende