Décharge illégale sur le chantier de l’EPR à Flamanville

Durée de lecture : 2 minutes

10 juillet 2017



Des déchets datant de la construction des deux réacteurs de Flamanville en fonctionnement depuis plus de 30 ans, ont été retrouvés sur le chantier de l’EPR, alors qu’ils auraient dû être évacués de longue date, a appris l’AFP lundi 10 juillet auprès du gendarme du nucléaire.

« Sur tout chantier, le principe est l’évacuation des déchets. Il y a donc eu gestion inappropriée », a fait savoir à l’AFP Hélène Héron, chef de l’antenne normande de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), basée à Caen, confirmant une information du quotidien Le Parisien. EDF a signalé cette décharge de déchets conventionnels et donc non radioactifs en mai 2016 à l’ASN et « un volume conséquent de ces déchets (plastiques, métalliques, bois), a déjà été évacuée. Reste à savoir quel volume doit encore être évacué et sur quel calendrier », a ajouté Mme Héron.

Car « des effouillements menés depuis la découverte des déchets ont montré que le volume à extraire est notablement supérieur aux estimations de départ », écrit le gendarme du nucléaire dans un courrier du 23 juin, rédigé après une inspection le 2 juin et consultable sur le site internet de l’ASN. EDF a jusqu’au 23 juillet pour présenter à l’ASN « un bilan du volume et des natures de déchets déjà excavés et envoyé en filière de traitement », « une évaluation fiable du volume des déchets restant à retirer », et un « programme de réhabilitation des terrains concernés dans des délais compatibles avec » le code l’environnement.

Invitée à chiffrer ce volume, Mme Héron a renvoyé la question vers EDF. Interrogé par l’AFP, l’industriel n’a pas souhaité donner de chiffres. « Nous donnerons le chiffre final du volume à l’ASN », a indiqué le service de presse du chantier de l’EPR.






21 septembre 2020
Présidentielles : pas de candidat chez les Verts avant 2021
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Casino mis en demeure de ne plus vendre de bœuf issu de la déforestation
Lire sur reporterre.net
21 septembre 2020
Les 1 % les plus riches sont les premiers responsables du changement climatique
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
À Gonesse, une fête pour lutter contre trois projets inutiles
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Une partie de la forêt de Compiègne « privatisée » pour la chasse à courre
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Zone à faible émission : sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2020
Nos portables pourraient accentuer la mortalité des insectes, selon une étude
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Nouveau report pour le Congrès mondial de la nature
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
À Port-la-Nouvelle, les travaux du port géant se poursuivent malgré l’opposition
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un paysan accusé de violences : il a lancé une bouse de vache lors d’une action
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Un recours contre le projet du gouvernement d’offrir des sites « clé en main » aux industriels
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
Foodwatch dénonce les emballages alimentaires à moitié vides
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2020
La Commission européenne propose de réduire de 55 % en 2030 les émissions de gaz à effet de serre
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2020
Les deux tiers des fruits non bios contiennent des résidus de pesticides
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

21 septembre 2020
Carola Rackete : « Il ne s’agit plus d’être optimiste ou pessimiste mais de s’engager »
Entretien
21 septembre 2020
Exclusif - La carte des emprises de l’Andra pour imposer l’enfouissement des déchets nucléaires
Enquête
19 septembre 2020
Le cri des pauvres, le cri de la Terre, reconnaître l’altérité : une lecture chrétienne
Tribune


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire