Des activistes d’Extinction Rebellion ont dénoncé la pollution des océans

Durée de lecture : 2 minutes

8 octobre 2019



  • Paris, reportage

Lundi 7 octobre 2019, sur le pont au Change, à Paris, un bateau. Sa voile arbore le logo d’Extinction Rebellion, teinté en bleu pour l’occasion. Dans l’embarcation, un DJ mixe sur des platines. Deux hommes sont allongés sur le sol, devant la coque, pour empêcher que les forces de l’ordre enlèvent le bateau. « Ce qui nous fait peur, c’est le réchauffement climatique. Rester plusieurs jours accrochés à un bateau avec des policiers autour, ça ne nous dérange pas », déclarent Jules et Antoine.

Les mains liées par un tube bleu nommé « arm block » [qui rend leur séparation difficile voire impossible sans leur déboîter les bras], ils participent à l’action « Eaux Secours », qui a pour objectif de sensibiliser à la pollution maritime. « On est au moins une trentaine à avoir travaillé là-dessus », explique Pépito, membre d’Extinction Rebellion. A ses pieds, un requin en papier mâché est piégé dans un filet de pêcheur, accroché entre deux feux de circulation. Des déchets en plastique sont coincés dans les mailles. « Cette scène symbolise la surpêche et les tonnes de plastique que nous rejetons dans l’eau, explique Jeanne. Si nous continuons ainsi, à l’horizon 2050, la masse de plastique dans les océans sera plus lourde que celle des poissons. »

« Rebelle Bernadette » a posé sa journée pour participer à l’action.

« Les périls auxquels font face les océans me touchent personnellement, raconte Rebelle Bernadette. Dans la famille, on aime la voile, c’est un endroit où j’aime me ressourcer. C’est important que ça reste cet endroit de quiétude et de beauté. » Le sablier d’Extinction Rebellion est peint en bleu sur son front. Cela fait un mois qu’elle a rejoint le mouvement. L’action menée au Pont de Sully l’a incitée à s’engager. Pour l’ouverture de cette quinzaine de rébellion, la jeune femme a posé sa journée. Elle naviguera le reste de la semaine entre son lieu de travail et le blocage. « Je suis contente que ça bouge et de ne pas être la seule à être remontée à bloc », s’enthousiasme-t-elle.

- Source : Garance Diaconu pour Reporterre.





Lire aussi : Extinction Rebellion installe une Zad en plein Paris


25 novembre 2020
La médiatrice européenne reconnaît un conflit d’intérêts dans un contrat avec BlackRock
Lire sur reporterre.net
25 novembre 2020
Selon une ONG, les véhicules hybrides polluent beaucoup plus qu’annoncé
Lire sur reporterre.net
25 novembre 2020
Foie gras : L214 porte plainte contre la France pour violation du droit européen
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
Masques distribués aux fonctionnaires : « Il n’y a rien à cacher », rassure le gouvernement
Lire sur reporterre.net
24 novembre 2020
À Paris, la police expulse un camp d’exilés et les pourchasse dans les rues
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Lutte contre l’implantation d’un McDo dans l’Aubrac
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Le véritable (et peu glorieux) bilan du CAC 40
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Une carte des projets toxiques à Rouen (Seine-Maritime)
Lire sur reporterre.net
23 novembre 2020
Malgré le confinement, les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ont encore augmenté en 2020
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
Des manifestations contre la loi « sécurité globale » ont eu lieu dans toute la France
Lire sur reporterre.net
21 novembre 2020
L’attribution des fréquences 5G attaquée en justice
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’accès aux toilettes, un enjeu écologique
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
« Décision historique » : le Conseil d’État pourrait enjoindre au gouvernement d’agir pour le climat
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
L’étrange appétit d’Amazon pour les militaires
Lire sur reporterre.net
19 novembre 2020
Journalistes et rédactions s’élèvent contre les violences policières
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans Extinction Rebellion

THEMATIQUE    Luttes
18 novembre 2020
Locataires et précaires, grands oubliés de la rénovation
Enquête
25 novembre 2020
Crime ou délit ? L’écocide divise les juristes de l’environnement
Info
20 novembre 2020
Rénovation énergétique, ça avance mal ! L’enquête de Reporterre
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans Extinction Rebellion



Sur les mêmes thèmes       Luttes