Des algues en façade pour chauffer les immeubles

Durée de lecture : 2 minutes

26 septembre 2014 / Inspire Institut



L’Agence d’architecture autrichienne Splitterwerk a mis au point un concept de façade à base d’algues. Ce projet innovant baptisé BIQ permet au bâtiment d’accéder à une certaine autonomie énergétique grâce à l’énergie solaire et à la photosynthèse.


Les façades bio-adaptives de ce bâtiment passif sont constituées de micro-algues intégrées dans les parois. Le BIQ permet ainsi à un bâtiment d’accéder à une certaine autonomie énergétique. Comment ? Grâce au recours à l’énergie solaire et à la photosynthèse ainsi qu’au recyclage de l’énergie solaire.

Des volets bio-réactifs constitués de micro-algues habillent l’immeuble. Ce système permet un développement rapide des algues, en leur offrant les conditions favorables à leur survie. Il ne reste plus alors qu’à capter l’énergie thermique qui émane des algues.

Cette énergie sert ensuite à l’alimentation en énergie de l’édifice. La présence des algues en façade et sur les volets permet en outre de créer de l’ombre, améliorant le confort intérieur.

Un cycle régulier

Les algues sont alimentées en continu avec des nutriments liquides et du dioxyde de carbone via un circuit d’eau indépendant qui circule à travers la façade. Grâce à la lumière du soleil, les algues peuvent réaliser leur photosynthèse et croître. Les algues se multiplient ainsi dans un cycle régulier et peuvent être récoltées.

Elles sont ensuite séparées et transférées sous forme de pulpe épaisse dans une chambre technique. Les plantes sont alors mises à fermenter dans une usine externe, permettant de produire du biogaz. Afin d’anticiper l’hiver, la chaleur produite durant l’été est gardée sous terre afin d’être réutilisée lors des baisses de température.

Le projet BIQ est le résultat d’une collaboration entre l’agence autrichienne Splitterwerk, Strategic Science Consult of Germany (SSC), le bureau d’ingénierie britannique ARUP et Colt International. A noter qu’il a été construit en Allemagne, dans la ville de Hambourg. Le début du chantier remonte à 2011 et l’immeuble a été livré récemment. Le projet est au coeur du salon international de la construction IBA qui se tient cette année à Hambourg.

Voir une vidéo de présentation du projet.





Source : Inspire Institut

Photo : Agence autrichienne Splitterwerk

Lire aussi : Les jeunes architectes inventent l’architecture sobre et joyeuse

THEMATIQUE    Énergie
2 juin 2020
Dans les Balkans, bergers et biologistes s’unissent pour sauver les derniers vautours
Reportage
4 juin 2020
« Les lobbies veulent façonner le monde d’après »
Entretien
4 juin 2020
Le train, grand oublié des plans de relance
Enquête


Sur les mêmes thèmes       Énergie