Recevoir la lettre d'info

Climat

Des employés d’Amazon dénoncent le bilan environnemental de leur entreprise au risque de se faire licencier

Depuis quelques mois, l’entreprise Amazon, première capitalisation boursière au monde, doit faire face à une fronde de ses salariés qui alertent sur les conséquences climatiques de leur entreprise. En décembre 2018, plusieurs dizaines d’employés avaient déjà déposé une résolution auprès des actionnaires pour demander plus de transparence sur les efforts menés par le géant de la vente en ligne pour réduire sa dépendance aux énergies fossiles.

Lors de la grève mondiale pour le climat du 20 septembre 2019, plus d’un millier de salariés d’Amazon, cadres et techniciens, avaient participé à un débrayage pour réclamer que leur employeur atteigne la neutralité carbone d’ici 2030.

Le collectif dénonce, également la vente de programmes de clouds informatiques AWS, qui aident des entreprises à accélérer l’extraction de gaz et de pétrole. Il exige qu’Amazon arrête de financer des politiques, think tanks et lobbyistes climatosceptiques.

Ces actions ont poussé la direction à publier en octobre 2019 un manifeste sur le sujet et à publier quelques chiffres sur les conséquences environnementales de son action.

En parallèle, plusieurs représentants du groupe « Employés d’Amazon pour la justice climatique » viennent de recevoir ces dernières semaines des mails les menaçant de licenciements. Il leur est reproché d’avoir parlé publiquement du rôle de l’entreprise dans la crise climatique à des journaux comme le Guardian et le Washington Post [propriété du milliardaire Jeff Bezos, le patron d’Amazon].

Plusieurs enquêtes ont été lancées par le service des ressources humaines d’Amazon. Une des employées menacée par le licenciement, Maren Costa, explique ainsi sa démarche au Guardian : « J’ai pris la parole parce que je suis terrifiée par les dommages que la crise climatique cause déjà et je crains pour l’avenir de mes enfants. Toute politique qui dit que je ne peux pas parler de quelque chose qui représente une menace pour mes enfants est un problème pour moi. »

Le 24 novembre 2019, Attac, Les amis de la Terre et Solidaires avaient publié un rapport sur le sujet . « En vendant plus de 15 milliards de produits dans le monde et en générant l’équivalent des émissions annuelles du Portugal rien que pour ses activités de stockage des données, Amazon est une des multinationales qui a le plus lourd impact sur le climat », expliquaient-ils.

  • Sources : Libération, The Guardian, The Washington Post
  • Photos : Wikipedia (Supporterhéninois/CC0)

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende