Des parlementaires, des écologistes et des syndicalistes réagissent à la menace d’une privatisation de l’ONF

Durée de lecture : 2 minutes

23 janvier 2020



Reporterre a révélé jeudi 23 janvier comment le gouvernement prévoyait de présenter courant février un projet de loi d’habilitation pour légiférer par ordonnance sur la Fonction publique. Dans ce cadre, des modifications législatives sont prévues spécifiquement pour l’Office national des forêts (ONF). Elles ouvrent la voix à une contractualisation massive au sein de l’établissement : les fonctionnaires assermentés pourront être remplacés par des salariés de droit privé, y compris pour les missions de protection et de police.

La commission d’enquête citoyenne « forêt bien commun », qui comprend des syndicalistes de l’ONF, des associations écologistes et des parlementaires — dont Mathilde Panot (France insoumise) et Delphine Batho (Génération écologie) — ont écrit un communiqué de presse pour dénoncer cette « nouvelle étape vers la privatisation de la gestion des forêts publiques ».

Selon eux, « le gouvernement sacrifie les forêts publiques et l’intérêt général [...] Alors que les enjeux forestiers liés au changement climatique, à la biodiversité, à la fonction sociale des forêts, à la protection des eaux et à la filière sont colossaux, le gouvernement montre une fois encore son inconséquence quand il s’agit de préserver le service public forestier ».

La commission présentera dans les prochains mois une proposition de loi à l’Assemblée nationale et proposera un contre-modèle au système actuel de gestion forestière. « Celui-ci intégrera la nécessité d’un service public forestier fort, à travers la création d’un secrétariat d’État à la forêt placé sous l’égide du ministère de l’Écologie, d’un financement à coût complet de l’ONF par l’État ainsi que d’une meilleure prise en compte des conditions de travail des ouvriers forestiers et bûcherons », écrivent-ils dans leur communiqué.

  • Photo : Bas-Rhin : Flickr (Pernmith/CC BY 2.0)




Lire aussi : Le gouvernement accélère la privatisation de l’Office national des forêts


1er octobre 2020
Groenland : au XXIe siècle, la fonte de la calotte glacière sera la plus importante depuis 12.000 ans
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Le gouvernement a présenté son « budget vert » — enfin, verdi
Lire sur reporterre.net
1er octobre 2020
Une video de L214 dénonce les élevages de lapins
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
La répression des manifestations par la justice est dénoncée par Amnesty International
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Île-de-France, des taxis volants pour les JO de 2024
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Après la Convention pour le climat, l’« Assemblée citoyenne pour l’agriculture » décevra-t-elle ?
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
En Ardèche, le projet de méga-église suspendu le temps d’une étude environnementale
Lire sur reporterre.net
30 septembre 2020
Plus de cent chefs d’États attendus à l’ONU pour parler de biodiversité
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
En Allemagne, la question des déchets radioactifs refait surface
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Cirques et élevages : « fin progressive » de l’utilisation des animaux sauvages
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Intervention policière contre le camp climat parisien
Lire sur reporterre.net
29 septembre 2020
Mobilisation ce mardi contre « la frénésie anti-squat »
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Budget 2021 : la transition écologique attendra
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
En Allemagne, 3.000 activistes ont bloqué plusieurs mines et centrales à gaz et à charbon
Lire sur reporterre.net
28 septembre 2020
Six nouveaux sénateurs écolos au Sénat
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêts

28 septembre 2020
Un an après Lubrizol, les Rouennais manifestent pour la vérité
Reportage
1er octobre 2020
M. Bezos, à quoi ça sert d’être chaque jour plus riche ?
Tribune
30 septembre 2020
En Angleterre, des cabanes perchées contre une voie ferrée
Info


Dans les mêmes dossiers       Forêts