Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info
Photographe dans les Vosges ©Mathieu Génon/Reporterre

Parce qu’informer sur le péril écologique est une priorité.

Reporterre publie quotidiennement,
en accès libre et sans publicité.
Le journal ne vit que des dons de lecteurs comme vous.

1 donateurs soutiennent Reporterre

Objectif de 12 000 donateurs avant le 3 janvier 2022

Soutenir Reporterre

En bref — Monde

Deux chefs autochtones assassinés au Honduras

Le corps de Santos Felipe Escobar Garcia, 34 ans, a été retrouvé le 4 janvier 2020 à l’intérieur de sacs et avec des signes de torture. Escobar Garcia était un chef de la tribu Pech de Santa Maria del Carbon dans l’est d’Olancho, au Honduras, et avait été kidnappé. Des membres de sa famille avaient signalé sa disparition le 29 décembre 2019, date à laquelle il aurait été enlevé.

Sa mort survient quelques jours après le meurtre du chef Pech Efraín Martinez Martinez de la communauté Pech de Montaña de la Flor, dans le centre du Honduras.

Les peuples autochtones sont la cible d’assassinats violents, de menaces, d’enlèvements et d’attaques au Honduras. Beaucoup de ceux qui sont ciblés sont chefs de leur communauté, impliqués dans la protection de leurs territoires contre l’exploitation forestière, les projets touristiques néolibéraux, les barrages hydroélectriques et l’exploitation minière.

En outre, ces communautés sont particulièrement pauvres et pâtissent d’un manque de services sociaux de base, tels que l’éducation et la santé.

Source : E.S. avec Tiempo digital

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner
Fermer Précedent Suivant

legende