Hervé Kempf, rédacteur en chef / © Mathieu Génon

« Une presse critique, indépendante et d’investigation…

…est la pierre angulaire de toute démocratie. Elle doit avoir une indépendance suffisante vis-à-vis des intérêts particuliers pour être audacieuse et curieuse, sans crainte ni faveur. » Nelson Mandela

1 donateurs soutiennent Reporterre ce mois-ci.

Objectif de 10 000 donateurs

Soutenez la presse indépendante,
faites un don en 2 minutes à Reporterre, même pour 1 €.

Soutenir le journal

EN VIDÉO - Les trottinettes électriques, invasion ou révolution ?

Durée de lecture : 1 minute

1er juin 2019 / Loup Barre (Reporterre)



Elles sont près de 15.000 à Paris et ont fleuri dans de nombreuses villes françaises. Les trottinettes électriques en libre service font dorénavant partie du paysage. Mais sont-elles vraiment utiles ? Nuisent-elles à la vie en ville ? Enquête en vidéo.

Venues des États-Unis, les trottinettes électriques sans point d’attache ont fait leur apparition dans le paysage des métropoles françaises en juin 2018. Depuis, elles se multiplient : Paris (15.000 véhicules), Bordeaux, Marseille, Lyon, Toulouse et (bientôt) Tours sont le théâtre des ballets silencieux et plus ou moins respectueux de ces grands jouets. Si les « nouveaux véhicules électriques individuels » facilitent les déplacements, ils encombrent aussi les trottoirs, la chaussée et les pistes cyclables et créent des conflits entre usagers de l’espace public.

L’appétit pour ce nouveau mode de déplacement suscite les convoitises : rien qu’à Paris, dix sociétés différentes proposent ce « service » via des applications mobiles. Elles présentent la trottinette électrique comme une « alternative », un « moyen écologique » et « intelligent » de se déplacer sur des petites distances. D’autres y voient une privatisation de l’espace public, une prime à la vitesse, une marginalisation des piétons… Ces trottinettes partagées posent donc de nombreuses questions : sont-elles écologiques ? quelle place leur faire dans l’espace public ? quelle est leur utilité ?

Pour y voir plus clair, Reporterre s’est entretenu avec Arthur-Louis Jacquier, directeur général de Lime, l’une des sociétés exploitantes ; Cynthia Ghorra-Gobin, directrice de recherche émérite au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) ; Stein Van Osteren, porte-parole du collectif Vélo Île-de-France et Olivier Lambert, militant vélorution Paris Île-de-France.

  • Visionner notre reportage





Lire aussi : Face aux trottinettes électriques, le piéton devient une espèce menacée

Source : Loup Barre pour Reporterre

DOSSIER    Transports

THEMATIQUE    Quotidien
30 novembre 2020
EN PHOTO — La rue dit « stop ! » à la loi de « sécurité globale »
Reportage
9 novembre 2020
Dans le Morbihan, le projet de centre d’aide aux animaux vire à la bataille judiciaire
Enquête
13 novembre 2020
Serres de tomates, une filière énergivore et très concentrée
Enquête


Dans les mêmes dossiers       Transports



Sur les mêmes thèmes       Quotidien





Du même auteur       Loup Barre (Reporterre)