En Équateur, les manifestants protestent massivement contre la hausse du prix de l’essence

Durée de lecture : 2 minutes

10 octobre 2019



La contestation contre le président équatorien, Lenin Moreno, qui a brutalement augmenté le prix de l’essence, se poursuit à Quito. Plusieurs milliers d’indigènes et de paysans équatoriens ont commencé à défiler mercredi 9 octobre dans les rues de la capitale, quadrillée par les forces de l’ordre, lors d’une grande manifestation. La décision du président Moreno de supprimer des subventions des carburants d’un montant total de 1,3 milliard de dollars (l’économie équatorienne est dollarisée) a entraîné des hausses des prix des carburants allant jusqu’à 123 %. Le litre est ainsi passé en moyenne de 0,48 à 0,63 dollar.

Les manifestants, qui se rassemblent dans la capitale depuis lundi, se dirigeaient vers le centre historique, théâtre de violents affrontements les jours précédents. Mardi, le Parlement avait brièvement été envahi. Alors que le cortège principal progressait, femmes indigènes armées de bâtons en tête, un groupe d’étudiants et d’ouvriers a affronté la police à coups de pierres, et celle-ci a riposté en faisant usage de gaz lacrymogène.

Les indigènes, acteurs-clés de ce conflit, affluent vers la capitale depuis les provinces du pays, à pied ou à bord de pick-up, poncho en laine sur les épaules, chapeau traditionnel en feutre sur la tête et bâton en main. Les syndicats et les organisations étudiantes devaient se joindre à cette marche, dans une capitale où les cours ont été suspendus depuis plusieurs jours et où les transports publics se faisaient rares.

Les incidents ont mis sous pression le gouvernement du président Lenin Moreno, un libéral de 66 ans arrivé au pouvoir sous la bannière socialiste. Il a ordonné mardi un couvre-feu nocturne autour des lieux de pouvoir.

M. Moreno, qui avait déplacé lundi le siège du gouvernement vers la capitale économique du pays, Guayaquil (sud-ouest), avait déjà proclamé l’état d’urgence pendant soixante jours afin que les forces armées puissent rétablir l’ordre. Le couvre-feu aura la même durée.





Lire aussi : Équateur : un pays révolté par « le retour du FMI dans la politique »


23 janvier 2021
Les armes nucléaires sont interdites depuis le 22 janvier
Lire sur reporterre.net
22 janvier 2021
Canal Plus n’a pas le droit de s’approprier le mot Planète, estime l’INPI
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Pour Greenpeace, la crise du Covid est l’occasion d’arrêter les vols courts
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
À Paris, les émissions automobiles causent 2.500 morts prématurés par an
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Un rapport plaide pour le retour des trains transfrontaliers
Lire sur reporterre.net
21 janvier 2021
Joe Biden signe le retour des États-Unis dans l’Accord de Paris
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Le référendum sur le climat face aux obstacles et aux oppositions
Lire sur reporterre.net
20 janvier 2021
Donald Trump : quatre ans de guerre à l’environnement
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Les syndicats d’EDF en grève contre le projet Hercule
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Gonzalo Cardona, protecteur de la conure à joues d’or, assassiné en Colombie
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
L’industrie du gaz et du pétrole a émis 70 millions de tonnes de méthane en 2020
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV
Lire sur reporterre.net
19 janvier 2021
Des ONG lancent un appel à M. Macron : « Stoppez le gaz de couche en Lorraine »
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Le gouvernement renonce à remonter les déchets toxiques enfouis à Stocamine
Lire sur reporterre.net
18 janvier 2021
Des actions de L214 pour faire le lien entre élevage intensif et Covid
Lire sur reporterre.net


23 janvier 2021
La presse locale agricole est sous le joug de la FNSEA
Info
23 janvier 2021
« Tout le monde craque » : les jeunes activistes du climat sonnés par le Covid
Reportages
22 janvier 2021
Label Haute valeur environnementale : un instrument au service de l’agriculture intensive ?
Info