Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Climat

En Inde et au Bangladesh, les pluies torrentielles ont tué 1.200 personnes

Plus de 1.200 personnes sont mortes, le mois dernier, dans les inondations, au Bangladesh, au Népal et en Inde. La saison de la mousson a cette année provoqué des averses torrentielles qui ont submergé de larges étendues de l’Asie du Sud, détruisant des dizaines de milliers de maisons, écoles et hôpitaux et affectant jusqu’à 40 millions de personnes. Les organisations d’aide annoncent que c’est l’une des pires crises humanitaires régionales depuis des années, avec des millions de personnes confrontées à de graves pénuries alimentaires et à des maladies causées par des eaux polluées. Les victimes des inondations dans le sud du Népal disent qu’elles ont tout perdu.
À Bombay (ou Mumbai), les très fortes pluies de la mousson ont plongé les transports urbains de Mumbai dans le chaos. Des routes ont été totalement inondées. Les autorités appellent les gens à rester chez eux. Mardi 29 août, les trains et les vols ont été annulés. Les écoles sont fermées. Un hôpital a également inondé, obligeant le personnel à évacuer le service de pédiatrie.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire