En Nouvelle-Zélande, un fleuve reconnu comme une entité vivante

Durée de lecture : 1 minute

17 mars 2017



Un fleuve considéré comme sacré par les Maoris a été reconnu par le Parlement néo-zélandais comme une entité vivante. Le Whanganui, le troisième plus long cours d’eau du pays, s’est vu doter, mercredi 15 mars, d’une « personnalité juridique, avec tous les droits et les devoirs attenants », a détaillé le ministre de la justice, Chris Finlayson.

Le nom maori du fleuve est Te Awa Tupua. La tribu locale lutte pour la reconnaissance de ses droits sur ce cours d’eau depuis les années 1870, a relevé M. Finlayson. « La nouvelle législation est une reconnaissance de la connexion profondément spirituelle entre l’iwi [tribu] Whanganui et son fleuve ancestral. »

Ce statut aura pour traduction concrète que les intérêts du Whanganui seront défendus dans les procédures judiciaires par un avocat représentant la tribu et un autre le gouvernement. L’iwi a également reçu 80 millions de dollars néo-zélandais (52 millions d’euros) au titre des frais de justice ainsi qu’une somme de 30 millions de dollars (19,6 millions d’euros) pour améliorer l’état du cours d’eau.





Lire aussi : Quand nous serons les arbres, les roches, et les oiseaux


27 mai 2020
Le gouvernement et l’automobile : tout pour l’électrique
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Quatre associations attaquent le décret permettant de déroger aux normes environnementales
Lire sur reporterre.net
27 mai 2020
Les sociétés civiles française et allemande proposent un plan de relance européen écologique
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les travaux du Charles-de-Gaulle Express ont repris, ceux des lignes RER B et D sont reportés
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Dieselgate : la justice allemande condamne Volkswagen à un remboursement partiel
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Quarante millions de professionnels de santé demandent le respect de l’environnement
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Les petits pêcheurs demandent une répartition équitable des quotas de thon rouge
Lire sur reporterre.net
26 mai 2020
Des associations proposent 34 mesures pour une relance écologique et sociale
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
L’épandage aérien de fongicide autorisé dans l’Aude et l’Hérault
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le gouvernement poursuivi en justice pour obtenir l’ouverture des parcs et jardins
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Le changement climatique menace la capacité de stockage du carbone des forêts tropicales
Lire sur reporterre.net
25 mai 2020
Fin de la grève de la faim contre l’inaction climatique de l’État
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
La Nouvelle-Zélande réfléchit à la semaine de quatre jours pour relancer l’économie
Lire sur reporterre.net
23 mai 2020
Des firmes multinationales songent à être compensées des mesures prises pendant la pandémie
Lire sur reporterre.net
20 mai 2020
En Chine, la pollution est plus forte qu’avant le confinement
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Écologie et spiritualité

THEMATIQUE    International
26 mai 2020
En Bretagne, la liberté d’informer sur l’agroalimentaire est menacée
Tribune
22 avril 2020
Le gouvernement permet aux préfets de déroger à des normes environnementales
Enquête
27 mai 2020
Sur les plages, la ruée des promeneurs menace les oiseaux d’eau
Reportage


Dans les mêmes dossiers       Écologie et spiritualité



Sur les mêmes thèmes       International