En Vendée, un dessin géant sur le sable contre le projet Cigéo

Durée de lecture : 2 minutes

6 mai 2019

Dimanche 5 mai à midi, sur la plage de la Grande Côte, à La Barre-de-Monts (Vendée), une centaine de militants du comité Bure-en-Retz et de « NDDL Poursuivre ensemble » ont animé une œuvre de beach art pour protester contre le projet d’enfouissement des déchets radioactifs Cigéo à Bure, dans la Meuse. Le dessin géant, qui représente le logo de la lutte contre le projet de Bure (des bidons radioactifs jetés dans un grand trou creusé sous un village) au milieu d’un grand cercle de 24 mètres de diamètre, a été réalisé par un habitué de ces œuvres éphémères sur le sable.

Autour de ce dessin, les militants ont chanté, dansé, agité des drapeaux, lancé leur slogan « Cigéo, c’est non ! » et réaffirmé en lettres géantes : « Poubelle nucléaire ? Ni à Bure ni ailleurs ! ». Puis, le dessin a été modifié, les symboles nucléaires ont été retirés un à un, le trou a été rebouché et le village a même été fleuri, pour illustrer le futur qu’ils souhaitent pour Bure et sa région.

« Même si 700 kilomètres nous séparent de Bure, nous nous opposons au projet d’enfouissement, comme beaucoup de personnes partout en France, explique Jean-Louis, un habitant de Pornic. Nous voulons obtenir l’abandon de cette folie. Cigéo, ce serait 80.000 mètres cubes de déchets nucléaires dans 300 kilomètres de galeries à 500 mètres de profondeur, sous les terres de Bure. Le chantier s’étalerait sur plus d’un siècle, le transport des déchets nécessiterait deux trains à risque par semaine pendant tout ce temps, entre La Hague, Marcoule et Bure. Une fois plein, le site serait abandonné à lui-même. Les déchets resteront radioactifs, représentant un danger colossal durant plusieurs centaines de milliers d’années. »

  • Source : « NDDL Poursuivre ensemble » (courriel)
  • Photo : « NDDL Poursuivre ensemble »

Vidéo de l’action :




19 septembre 2019
EDF signale des problèmes de fabrication sur six réacteurs nucléaires en activité, mais les juge aptes au service
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
La pollution de l’air dans le métro est encore très mal évaluée
Lire sur reporterre.net
19 septembre 2019
Réserver la moitié de la planète à la vie sauvage : une idée plébiscitée à travers le monde
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Feux de forêt : Human Rights Watch accuse le gouvernement brésilien de laisser faire les « réseaux criminels »
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
Une étude montre la perte vertigineuse des glaciers andins
Lire sur reporterre.net
18 septembre 2019
48 heures de garde à vue pour avoir fabriqué un homard géant
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Les vifs incendies en Indonésie enfument la Malaisie et tuent les éléphants
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020
Lire sur reporterre.net
17 septembre 2019
Mobilisation contre le projet de blanchisserie nucléaire de Joinville
Lire sur reporterre.net
16 septembre 2019
À Lyon, les « décrocheurs » de portraits de Macron ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Mort de Steve : « Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement »
Lire sur reporterre.net
13 septembre 2019
Deux écologistes assassinés au Honduras
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
La loi énergie - climat définitivement adoptée, des ONG déçues
Lire sur reporterre.net
12 septembre 2019
À Besançon, mobilisation pour soutenir deux journalistes injustement accusés
Lire sur reporterre.net
11 septembre 2019
Pont sur la Loire : déboisement en cours, des opposants face aux machines
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Déchets nucléaires

20 septembre 2019
La fonte accélérée des glaces fait monter les océans plus vite que prévu
Info
19 septembre 2019
En France, une sécheresse qui n’en finit pas
Info
20 septembre 2019
Philippe Martinez : « Avec les écologistes, on se parle ; ce n’était pas le cas avant »
Entretien


Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires