En vidéo, un an d’occupation du bois Lejuc contre la poubelle nucléaire

23 juin 2017 / Sébastien Bonetti (Reporterre)

À cheval sur la Meuse et la Haute-Marne, l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs entend construire un centre d’enfouissement des déchets radioactifs, dit Cigéo. Il y a un an, des militants antinucléaires investissaient un point stratégique de ce projet, le bois Lejuc. Reporterre raconte en video cette année d’occupation.

  • Bois Lejuc (Meuse), reportage

Le bois Lejuc, dans la commune meusienne de Mandre-en-Barrois, voisine de celle de Bure, est une zone stratégique du projet d’enfouissement des déchets de l’Andra. Au début de l’été 2016, des militants antinucléaires l’ont occupé, avant d’en être expulsés, puis d’y revenir au cours d’un été de grande mobilisation. Entre rebondissements juridiques et aléas policiers, les « hiboux de Bure » vivent toujours dans les arbres.

Dès le premier jour, les occupants ont construit des cabanes, des barricades et planté des potagers dans le but de s’installer durablement dans un lieu devenu depuis le point de ralliement du mouvement contre la « poubelle nucléaire ».

C’est une partie de cette année d’occupation que vous raconte Reporterre, alors que les « hiboux » du bois Lejuc célèbrent, jusqu’au 26 juin, leur premier anniversaire par un « goûter interminable » au cœur du bois (Infos ici).

VOIR LA VIDEO :



Puisque vous êtes ici…

… nous avons une faveur à vous demander. Il n’y a jamais eu autant de monde à lire Reporterre, mais nos revenus ne sont pourtant pas assurés.

Contrairement à une majorité de médias, nous n’affichons aucune publicité, et laissons tous nos articles en libre accès, afin qu’ils restent consultables par tous. Reporterre dépend en grande majorité des dons de ses lecteurs. Le journal, indépendant et à but non lucratif, compte une équipe de journalistes professionnels rémunérés, nécessaire à la production quotidienne d’un contenu de qualité. Nous le faisons car nous croyons que notre point de vue, celui de l’environnement et de l’écologie, compte — car il est aussi peut-être le vôtre.

Notre société a besoin d’un média qui traite des problématiques environnementales de façon objective, libre et indépendante, en restant accessible au plus grand nombre ; soutenir Reporterre est ma manière de contribuer à cette démarche. » Renan G.

Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, la vie du journal sera pérennisée. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le tribunal de Nancy donne le feu vert à la cession du bois Lejuc à l’Andra

Source et vidéo : Sébastien Bonetti pour Reporterre

DOSSIER    Déchets nucléaires

27 juillet 2018
Le tour de France des Zad : à Notre-Dame-des-Landes, repos estival avant une nouvelle bagarre
Reportage
28 juillet 2018
Relevez les dix défis estivaux écolos lancés par Reporterre !
Info
26 juillet 2018
Voyager sans argent et écolo ? Voici comment faire
Tribune


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires





Du même auteur       Sébastien Bonetti (Reporterre)