Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Monde

Face au manque d’eau, Le Cap, en Afrique du Sud, adopte des mesures drastiques

La maire du Cap, Patricia de Lille, a annoncé début octobre des mesures draconiennes pour tenter de gérer la grave crise hydrique de la métropole d’Afrique du Sud, dont la population a doublé en 50 ans, alors que la sécheresse augmentait ; les pluies commencent de plus en plus tard et durent moins longtemps. Les barrages sont presque vides, remplis à seulement à 37 %, dont 27 % seulement utilisable, et les rivières elles-mêmes disparaissent.

La ville a installé 2.000 dispositifs de gestion de l’eau dans des propriétés appartenant à de grands consommateurs refusant de limiter leur consommation, pour la limiter à 350 litres par jour. La ville espère réduire sa consommation globale qui s’élève actuellement à 622 millions de litres par jour, à 500 millions de litres par jour.

Les résidents, les entreprises et les commerces devront s’adapter aux normes de la « Nouvelle Normalité », vivre avec moins de 87 litres par jour et par personne. D’après les calculs, cela permet de :

. Prendre une douche de 4 minutes (40 litres) mais la ville recommande plutôt deux minutes. Trois chasses d’eau (27 litres). Laver la vaisselle une fois (9 litres).

. Se laver les mains et le visage une fois (3 litres). Se brosser les dents deux fois (0,3 litre). Préparer deux plats cuisinés (1,2 litres). Boire sept verres d’eau (1,75 litre). Et donner à un grand bol d’eau à son animal de compagnie (1 litre).

  • Source :

. Times

. Herald

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende