Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Pollutions

Fuite de pétrole dans les Yvelines : Total surveillé de près pour la dépollution

Après la fuite d’un pipeline dans les Yvelines, Total doit payer la réparation des dommages, a réclamé l’association France Nature Environnement Île-de-France, mercredi 27 février.

Une grave fuite de pétrole lourd avait été constatée dimanche 24 février au soir sur le pipeline d’Île-de-France (Plif), exploité par Total, sur les communes d’Autouillet et de Boissy-sans-Avoir dans le nord-ouest des Yvelines. Près de 900 m3 d’hydrocarbures se sont déversés sur les champs alentour et se sont infiltrés dans la terre avant de gagner les rus les plus proches, comme le Lieutel (un affluent de la Mauldre, qui se jette dans la Seine).

« France Nature Environnement Ile-de-France (FNE Ile-de-France) s’inquiète des conséquences environnementales et sanitaires de cet accident et interpelle les pouvoirs publics et Total sur les causes et l’impact de cette catastrophe écologique ainsi que sur les garanties d’indépendance des expertises et du suivi », s’inquiète l’association dans un communiqué du mercredi 27 février.

FNE estime que Total devra excaver les terres polluées et remettre en état le site et que l’eau des rus et rivières avoisinants devra être dépolluée selon les normes françaises et européennes. L’association appelle les services de l’État à la vigilance concernant « les expertises menées par le groupe pétrolier pour identifier l’origine de la fuite et l’ampleur des dégâts causés et ainsi garantir l’indépendance des résultats. »

  • Source : FNE Île-de-France

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire