Gaza, la vie en cage

9 juillet 2014 / Hervé Kempf et Jérôme Equer

Le projet de ce livre est simple : raconter la vie quotidienne des habitants de la bande de Gaza.

Cette terre de Palestine n’était jusqu’ici connue que comme une caricature, illustrée par des hommes en noir brandissant des Kalachnikov.

En fait, Gaza et son territoire vibrent de vie. Hommes, femmes, enfants, confrontés à la violence et à la pénurie, souffrent mais vivent aussi les joies des mariages, les angoisses du chômage, l’ennui des jours sans distraction, la peine du labeur et de l’effort, la détente des palabres...

Le propos du livre est de raconter les histoires denses de ces habitants, par les mots et par les photos, et de faire sentir l’humain derrière la querelle historique.

Mohammed Kilani à Gaza, en 2004

Les auteurs (Jérôme Equer à la photo, Hervé Kempf à l’écriture) ont effectué quatre longs reportages à Gaza, en 2004.

Ils n’avaient jamais auparavant plongé dans ce qu’on appelle le « conflit palestino-israélien », sur lequel ils ont porté un regard neuf.

Le projet a été totalement autofinancé : cette autonomie a garanti la liberté du choix des angles, des sujets et du mode de récit.

..............................

- Gaza, la vie en cage, éd. du Seuil, 2005, 256 p., 90 photos, 26 euros.

Photos : Copyright © Jérôme Equer.

...........................

Recensions :

- Yvette Reynaud-​​Kherlakian, de l’Association France Palestine Solidarité

- Les photos de Gaza par Jérôme Equer ont fait l’objet d’une exposition dans le Festival Visa pour l’image de Perpignan en 2005.

Ce livre a été traduit en anglais chez Algora : Gaza : Life in a cage




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le bloc-notes de Hervé Kempf
THEMATIQUE    International
15 février 2019
Face à l’urgence écologique et sociale, place aux gilets jeunes !
Tribune
16 février 2019
Bruno Latour : « Les Gilets jaunes sont des migrants de l’intérieur quittés par leur pays »
Entretien
15 février 2019
Une association « agriculturelle » dynamise un village en Côte-d’Or
Alternative


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Sur les mêmes thèmes       International