Hervé Kempf : « Nuit debout a été une école de la politique »

Durée de lecture : 1 minute

6 janvier 2017 / Gazette debout



Gazette debout a interrogé le rédacteur en chef de Reporterre sur l’expérience de Nuit debout. L’occasion de réfléchir sur un des événements les plus excitants de 2016.

Les médias dits « généralistes » n’ont pas toujours été tendres avec Nuit debout. Au cours du printemps dernier, les clichés, les partis pris et les manipulations se sont succédé à la une des grands quotidiens français. Mais il ne faut pas mettre toute la presse dans le même panier. De nombreux journaux indépendants ont travaillé sans préjugés, sans formatage ni a priori. Leurs journalistes étaient très régulièrement sur la place de la République et ont longuement échangé avec les Nuitdeboutistes afin de comprendre et d’analyser cet événement historique. Gazette Debout poursuit sa série d’interviews avec ces journaux qui ont fait leur boulot consciencieusement. Après Politis, rencontre avec Hervé Kempf, le fondateur et rédacteur en chef du quotidien de l’écologie Reporterre.

- Lire l’interview





Lire aussi : Le dossier de Reporterre sur Nuit debout
DOSSIER    Nuit debout

16 janvier 2021
Des collectifs citoyens repoussent l’installation d’antennes de téléphone
Info
18 janvier 2021
À Gonesse, on se bat contre une gare au milieu des champs
Reportages
18 janvier 2021
VIDÉO — À Notre-Dame-des-Landes, un anniversaire sous le signe de la reconstruction
Reportages


Dans les mêmes dossiers       Nuit debout





Du même auteur       Gazette debout