L’ASN attaquée devant le Conseil d’Etat pour avoir validé la cuve de l’EPR de Flamanville

1er décembre 2017

Jeudi 30 novembre, quatre associations écologistes ont déposé un recours contre l’avis de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) du 10 octobre 2017 selon lequel l’anomalie du fond et du couvercle de la cuve du réacteur EPR de Flamanville (Manche) n’est « pas de nature à remettre en cause la mise en service ». Le Réseau Sortir du nucléaire, Greenpeace, le Comité de réflexion d’information et de lutte anti-nucléaire (Crilan) et Stop EPR, ni à Penly ni ailleurs, demandent au Conseil d’Etat de remettre en cause cet avis. Celui-ci doit permettre la mise en service de l’EPR sur la base d’une procédure dérogatoire mise en place par un arrêté publié le 30 décembre 2015. Pour les associations, l’avis rendu par l’ASN témoigne de « la complaisance du “gendarme” du nucléaire envers les industriels ».

Les associations rappellent que la cuve est un des équipements des réacteurs nucléaires pour lesquels « la rupture est censée être absolument exclue ». Or, les analyses effectuées par Areva suite à la découverte des défauts de la cuve de l’EPR en 2015 ne permettent pas d’exclure une rupture, selon les plaignants. « Les analyses menées par Areva permettent, non plus d’exclure la rupture de la cuve, mais uniquement de la “prévenir” », expliquent-ils, considérant que « le choix des mots illustre bien le recul inacceptable effectué par l’ASN, qui a sciemment effectué une entorse aux principes de base de la sûreté nucléaire ». Ils ajoutent que « les mesures de surveillance de la cuve demandées à Areva ne permettront jamais de compenser cette dégradation de ses propriétés et d’atteindre un niveau de sûreté satisfaisant ».



Lire aussi : L’Autorité de sûreté nucléaire valide l’EPR de Flamanville malgré ses défauts



23 mai 2019
Le gouvernement « constate l’incompatibilité du projet Montagne d’or » avec l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 mai 2019
Des activistes ont mené une opération nature morte au siège de Bayer-Monsanto
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Une île de plastique dérive au large de la Corse
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
La fonte des glaces d’ici 2100 pourrait provoquer une montée des océans de deux mètres
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Des militants écolos ont perturbé l’assemblée générale de la Société Générale
Lire sur reporterre.net
22 mai 2019
Center Parcs de Roybon : les opposants remportent une victoire juridique
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
À Londres, une action de Greenpeace contre la multinationale du pétrole BP
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
Entre 16,4 et 24 millions d’Européens seraient contaminés en cas d’accident nucléaire, selon une étude
Lire sur reporterre.net
21 mai 2019
La fin des véhicules thermiques en 2040 inscrit dans le projet de loi Mobilités
Lire sur reporterre.net
20 mai 2019
Affaire du siècle : la procédure judicaire est lancée
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
San Francisco interdit la reconnaissance faciale
Lire sur reporterre.net
18 mai 2019
Les subventions aux fossiles responsables de 28 % des émissions de CO2
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Dans l’Aude, des Faucheurs volontaires occupent l’usine de Monsanto
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
Une chaleur exceptionnelle frappe l’Arctique
Lire sur reporterre.net
17 mai 2019
La France n’est pas préparée au « choc climatique », selon un rapport sénatorial
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Nucléaire

23 mai 2019
En Inde, les partis politiques ignorent le changement climatique
Info
22 mai 2019
Animaux, internet libre, décroissance… des « petits » partis en campagne
Enquête
23 mai 2019
Le pitoyable bilan de M. Macron en écologie
Info


Dans les mêmes dossiers       Nucléaire