Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Forêts

L’arboretum des Barres restera ouvert au public

L’arboretum national des Barres (Loiret) continuera à accueillir le public. La fermeture définitive du « Louvre des arbres », où sont installés des milliers d’essences d’arbres remarquables, a été annulée à la suite d’une réunion, le 28 septembre, à la préfecture du Loiret. Le gestionnaire de l’arboretum, l’ONF (Office national des forêts), continuera, assure-t-il, à assurer la gestion des collections de l’arboretum mais cède la mission d’accueil du public (17.000 visiteurs annuels) qui sera pris en charge par les collectivités locales avec le soutien financier de l’Etat. Le site rouvrira donc ses portes au printemps 2019.

Pour justifier son désengagement, l’ONF avait mis en avant le coût de l’arboretum (300.000 euros de pertes cumulées) et le désengagement financier progressif de l’État et des collectivités territoriales. Critiquée par les élus locaux, la décision avait entrainé l’ouverture d’une pétition en ligne, signée par plusieurs milliers de personnes. Reporterre a publié une tribune qui dénonçait aussi la fermeture envisagée.

Joyau botanique, l’arboretum national des Barres – à 1h30 de la capitale – est un site exceptionnel, un conservatoire végétal qui s’étend sur plusieurs dizaines d’hectares. Ne plus l’ouvrir au public pour des économies de bout de chandelles aurait été incompréhensible à l’heure où l’État s’apprête à engloutir près de 500 millions d’euros pour la sauvegarde du Grand Palais, à Paris.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Chicot du Canada, à l’arboretum des Barres (Wikipedia)

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende