L’arboretum des Barres restera ouvert au public

2 octobre 2018

L’arboretum national des Barres (Loiret) continuera à accueillir le public. La fermeture définitive du « Louvre des arbres », où sont installés des milliers d’essences d’arbres remarquables, a été annulée à la suite d’une réunion, le 28 septembre, à la préfecture du Loiret. Le gestionnaire de l’arboretum, l’ONF (Office national des forêts), continuera, assure-t-il, à assurer la gestion des collections de l’arboretum mais cède la mission d’accueil du public (17.000 visiteurs annuels) qui sera pris en charge par les collectivités locales avec le soutien financier de l’Etat. Le site rouvrira donc ses portes au printemps 2019.

Pour justifier son désengagement, l’ONF avait mis en avant le coût de l’arboretum (300.000 euros de pertes cumulées) et le désengagement financier progressif de l’État et des collectivités territoriales. Critiquée par les élus locaux, la décision avait entrainé l’ouverture d’une pétition en ligne, signée par plusieurs milliers de personnes. Reporterre a publié une tribune qui dénonçait aussi la fermeture envisagée.

Joyau botanique, l’arboretum national des Barres – à 1h30 de la capitale – est un site exceptionnel, un conservatoire végétal qui s’étend sur plusieurs dizaines d’hectares. Ne plus l’ouvrir au public pour des économies de bout de chandelles aurait été incompréhensible à l’heure où l’État s’apprête à engloutir près de 500 millions d’euros pour la sauvegarde du Grand Palais, à Paris.

  • Source : Reporterre
  • Photo : Chicot du Canada, à l’arboretum des Barres (Wikipedia)



Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Un trésor forestier, l’Arboretum des Barres, est menacé


18 février 2019
Les personnels du ministère de la Transition écologique veulent aussi manifester le 15 mars
Lire sur reporterre.net
18 février 2019
L’Allemagne prépare une loi à 100 millions d’euros pour sauver les insectes
Lire sur reporterre.net
18 février 2019
La pêcherie française cause la mort de milliers de dauphins, selon Sea Sphepherd
Lire sur reporterre.net
16 février 2019
Faute de soutien public, un centre de soins aux animaux en détresse ferme ses portes
Lire sur reporterre.net
16 février 2019
Des experts de l’ONU déplorent les atteintes aux libertés du gouvernement français
Lire sur reporterre.net
15 février 2019
À Dijon, les 38 faucheurs d’OGM ont été relaxés
Lire sur reporterre.net
15 février 2019
Barrages routiers en Argentine contre l’exploitation du lithium
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Manifestations : le Parlement européen critique Paris
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
La FNSEA poursuit sa domination des chambres d’agriculture
Lire sur reporterre.net
14 février 2019
Le Premier ministre a reçu les ONG de l’Affaire du siècle
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Poursuites-bâillons : une victoire judiciaire contre l’empire Bolloré
Lire sur reporterre.net
13 février 2019
Le Queensland dévasté par la pire inondation jamais vue en Australie
Lire sur reporterre.net
12 février 2019
Des activistes « livrent » des boues rouges toxiques de Gardanne au ministère de la Transition écologique
Lire sur reporterre.net
11 février 2019
Trois expertises sur les déchets radioactifs lancées avant le débat public
Lire sur reporterre.net
11 février 2019
Les insectes pourraient disparaître d’ici un siècle
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Forêt

18 février 2019
Les petits élevages bio menacés par Bruxelles
Enquête
16 février 2019
La grève des jeunes pour le climat gagne Paris
Reportage
30 janvier 2019
Dans le Diois poussent les champignons de l’autonomie
Chronique


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Forêt