Je fais un don
OBJECTIF :
120 000 €
70151
COLLECTÉS
58 %

L’eau du robinet est de plus en plus polluée

18 octobre 2017

Mardi 17 octobre, l’association de consommateurs UFC Que Choisir a tiré la sonnette d’alarme : son « S Eau S » provient d’un bilan préoccupant de la qualité et de la quantité de la ressource en eau potable.

« Si l’eau du robinet est de très bonne qualité dans 96% des cas, ce chiffre rassurant masque en fait une situation catastrophique, a expliqué le président Alain Bazot lors d’une conférence de presse. Les ressources en eau sont de plus en plus polluées, le coût des traitements pour maintenir une eau potable ne cesse de s’envoler ». L’association évalue ce surcoût dû aux pratiques agricoles en France entre 640 et 1.140 millions d’euros par an. « La prévention coûte trois fois moins chère que la dépollution, a-t-il ajouté. Mais dans les instances locales de gestion de l’eau, les intérêts agricoles priment, ce qui fait que dans 60 % à 80 % des cas, les actions décidées privilégient des mesures palliatives telles que la dépollution des eaux contaminées, sans oser s’attaquer à l’origine de ces pollutions. »

Concrètement, la moitié des eaux de surfaces n’est plus potable, à cause des pesticides. Et les trois-quarts des nappes phréatiques contiennent des nitrates. « Malgré la multiplication des plans et initiatives volontaires nous promettant une agriculture à la fois intensive et respectueuse de l’environnement, les données fournies par les professionnels eux-mêmes montrent que les quantités d’engrais à l’origine des nitrates n’ont pas baissé en vingt ans et que l’utilisation des pesticides a même augmenté de 18 % en 5 ans », s’est insurgée l’association dans son communiqué.

Carte des pesticides dans les eaux de surface et les nappes.

« Nous ne voulons pas accuser les agriculteurs, a tempéré Alain Bazot. Notre combat, c’est la préservation de la ressource en eau potable. » L’association réclame ainsi des aides pour la transition agricole, ainsi qu’une réforme en profondeur de la politique de l’eau. « Le projet de loi de finances 2018 prévoit un prélèvement de 300 millions d’euros par an sur le budget des agences de l’eau pour des utilisations sans lien direct avec la gestion de l’eau, alors même que ces agences ont pour rôle la protection de la ressource et la prévention des pollutions ! » a-t-il fustigé.

L’UFC Que Choisir espère profiter des Etats généraux de l’alimentation pour faire entendre son cri d’alarme. Elle a également mis en ligne une pétition.

- Source  : Reporterre.

- Photo : Pxhere




Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Du microplastique dans nos rivières, un phénomène méconnu, mais inquiétant


23 juin 2018
Bure : la LDH dénonce l’« instrumentalisation de l’appareil judiciaire à des fins d’intimidation des contestations politiques »
Lire sur reporterre.net
23 juin 2018
« Bure ne doit pas être un nouveau Tarnac » écrivent plusieurs associations anti-Cigéo
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
LGV Nîmes-Montpellier : le constructeur condamné pour destruction d’espèce protégée
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
Nicolas Hulot et Stéphane Travert annoncent un plan d’action pour la sortie du gyphosate
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
Une « task force » pour la sortie du glyphosate
Lire sur reporterre.net
22 juin 2018
L’avocat des opposants à Cigéo a été relâché cette nuit
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
La justice reconnaît que les algues vertes tuent
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Disparition accélérée des forêts vierges de la planète
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
L’éolien en mer est relancé et coûtera moins cher à l’État
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Le gouvernement veut inscrire l’environnement dans l’article 1 de la Constitution
Lire sur reporterre.net
21 juin 2018
Le tribunal administratif de Strasbourg ordonne l’évacuation de la Zad de Kolbsheim
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
Bure : 50 avocats défendent leur collègue placé en garde à vue
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
4.700 agriculteurs pourraient perdre une aide « essentielle »
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
Un avocat des opposants à Bure, Me Ambroselli, a été interpellé
Lire sur reporterre.net
20 juin 2018
EPR de Flamanville : nouveau retard en raison de l’analyse par l’ASN des défauts de soudure
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Eau, mers et océans

21 juin 2018
Disparition accélérée des forêts vierges de la planète
Brèves
23 juin 2018
Alerte à l’altise, qui boulotte les salades du jardin sans pétrole
Chronique
22 juin 2018
EDF est un champion de l’énergie éolienne
Enquête


Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre

Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans