La Chine s’engage à la neutralité carbone d’ici à 2060

Durée de lecture : 3 minutes

23 septembre 2020



La Chine a annoncé mardi 22 septembre, pour la première fois, un objectif de neutralité carbone à l’horizon 2060. Cette décision renforce l’accord de Paris sur le climat et accentue le contraste avec l’attitude de retrait climatique des États-Unis sous Donald Trump.

L’annonce surprise a été faite par le président chinois Xi Jinping dans un discours à l’Assemblée générale de l’ONU, qui se tient de façon virtuelle cette année. « Nous avons comme objectif de commencer à faire baisser les émissions de CO2 avant 2030, et d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2060 », a-t-il déclaré. En d’autres termes, la neutralité carbone est un état d’équilibre à atteindre entre les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine et leur retrait de l’atmosphère par l’humain ou de son fait.

« Pékin va accroître ses engagements climatiques dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat », a-t-il précisé. Ces engagements sont librement fixés par chaque pays signataire mais ils les engagent, et ils sont censés être régulièrement revus à la hausse. Le prochain cycle de relèvements est jugé crucial pour infléchir réellement la courbe mondiale des émissions de carbone et limiter le réchauffement de la planète.

"C’est l’annonce la plus importante de la politique climatique mondiale depuis au moins cinq ans", a commenté Niklas Höhne du NewClimate Institute, l’une des deux organisations partenaires du Climate action tracker (CAT).

Selon les estimations du CAT, l’engagement chinois, s’il était respecté, ferait baisser la température mondiale de 0,2 à 0,3°C : « Dans l’hypothèse d’une mise en œuvre complète des "engagements et objectifs" de l’accord de Paris, sans la nouvelle annonce de la Chine, le CTA estime que l’augmentation de la température mondiale sera de 2,7 °C d’ici 2100. L’annonce chinoise ramènerait le réchauffement à environ 2,4 à 2,5 °C, ce qui se rapprocherait de la limite de réchauffement de 1,5˚C fixée par l’accord de Paris. »

"Cette annonce d’une importance capitale pour la Chine intervient à un moment où l’Union européenne intensifie également son action en faveur du climat, en visant un objectif plus ambitieux pour 2030 et la neutralité climatique d’ici 2050", a déclaré Bill Hare, directeur général de Climate Analytics. "Si la Chine et l’UE - qui représentent ensemble 33 % des émissions mondiales de GES - soumettaient toutes deux officiellement ces nouvelles mesures à l’accord de Paris, cela créerait l’élan positif dont le monde - et le climat - ont tant besoin".

"Et si Joe Biden gagne les élections américaines, cela signifierait que les trois principaux émetteurs mondiaux, la Chine, les États-Unis et l’UE, qui représentent près de la moitié (45 %) des émissions mondiales, auraient tous des objectifs de réduction nette de zéro d’ici le milieu du siècle, ce qui mettrait la limite de réchauffement de 1,5˚C de l’accord de Paris fermement à portée", a déclaré M. Hare.





Lire aussi : Trop énergivore, la 5G est coupée la nuit en Chine


23 février 2021
Incendie de Rouen : Lubrizol tente d’éviter son procès
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La nouvelle piscine d’entreposage des combustibles usés d’EDF coûtera 1,25 milliard d’euros
Lire sur reporterre.net
23 février 2021
La Zad de Gonesse expulsée
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Israël souillé par une marée noire de grande ampleur
Lire sur reporterre.net
22 février 2021
Origine du Covid : les experts de l’OMS recommandent d’enquêter sur les visons et animaux à fourrure
Lire sur reporterre.net
20 février 2021
Les militants anti-Cigéo enfin libres de vivre normalement
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Le tribunal ordonne l’expulsion de la Zad de Gonesse
Lire sur reporterre.net
19 février 2021
Plan cancer : la santé environnementale marginalisée
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Selon l’OMS, les élevages de visons en Europe représentent un « risque élevé » de propagation du Covid-19
Lire sur reporterre.net
icon-bullhorn*****Sur le vif 18 février 2021
Des résultats positifs en trompe-l’œil pour EDF
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Au Groenland, les débats autour d’une mine d’uranium font tomber le gouvernement
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
Un recours déposé contre les travaux d’extension du Grand Port maritime de Nantes-Saint-Nazaire
Lire sur reporterre.net
18 février 2021
À Bagnolet, la bergerie craint encore pour son avenir
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
FNE saisit la justice pour forcer le gouvernement à protéger les dauphins victimes de la pêche
Lire sur reporterre.net
17 février 2021
Projet de loi Climat : l’examen à l’Assemblée nationale en passe d’être bâclé
Lire sur reporterre.net


DOSSIER    Chine

19 janvier 2021
Lettre du bocage : « Nous ne supportons pas d’être gouvernés par la peur »
Tribune
7 janvier 2021
Dans les Alpes, des professionnels renouent avec le savoir-faire de l’écoconstruction
Alternatives
24 février 2021
À Gonesse, la Zad expulsée mais la lutte renforcée
Info


Dans les mêmes dossiers       Chine