Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Climat

La baisse des émissions de CO2 due aux autos électriques annulée par la prolifération des SUV

Alors que les émissions mondiales de carbone liées à l’énergie ont diminué l’année dernière en raison des conséquences de la pandémie de Covid-19, un secteur a vu ses émissions augmenter en 2020 : les « véhicules utilitaires sport » (SUV), observe l’Agence internationale de l’énergie dans une note publiée le 15 janvier.

Les émissions mondiales de CO2 liées à l’énergie ont diminué de 7 % cette année, ce qui représente la plus forte baisse de l’histoire et environ cinq fois l’ampleur de la baisse enregistrée en 2009 à la suite de la crise financière mondiale.

Mais les émissions des SUV, qui sont généralement plus grands et moins économes en carburant que les autres voitures, ont connu une légère augmentation de 0,5 %. La consommation de pétrole des SUV a atteint 5,5 millions de barils par jour en 2020. L’AIE estime que l’augmentation du parc de SUV en 2020 a annulé la baisse de la consommation de pétrole par les SUV permises par les mesures de confinement liées au Covid.

Les SUV émettent plus de CO2 que le transport maritime

Les émissions des SUV ont presque triplé au cours de la dernière décennie, en raison de leur popularité croissante dans le monde entier, qui a dépassé la croissance des autres segments du marché automobile. Aujourd’hui, ces émissions sont comparables à celles de l’ensemble du secteur maritime, y compris le transport maritime international.

Au cours de la dernière décennie, les SUV ont été le seul secteur de croissance des émissions liées à l’énergie dans les économies avancées, ajoutant 300 millions de tonnes de CO2. Dans tous les autres secteurs de l’économie - production d’électricité, chauffage des bâtiments, industrie manufacturière et industrie lourde - et les autres formes de transport, les émissions de carbone sont restées stables ou ont diminué.

On estime que la consommation de pétrole dans les voitures traditionnelles (à l’exception des SUV) a diminué de plus de 1,8 million de barils par jour, soit plus de 10 %, en 2020. Cette baisse s’explique par les restrictions imposées par la directive Covid sur les déplacements, les pertes de parts de marché, le passage aux véhicules électriques et l’amélioration du rendement énergétique. Toutefois, l’AIE estime que la réduction de la demande de pétrole due à la part accrue des véhicules électriques dans le marché global de l’automobile en 2020 - environ 40.000 barils par jour - a été complètement annulée par la croissance des ventes de SUV au cours de la même période.

La flotte mondiale de SUV était en passe de dépasser les 280 millions de véhicules en 2020, contre moins de 50 millions en 2010.

Les SUV consomment en moyenne plus de 20 % d’énergie en plus qu’une voiture de taille moyenne pour la même distance parcourue.

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire
Fermer Précedent Suivant

legende