Journal indépendant, sans publicité, sans actionnaire, en accès libre, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info Logo Reporterre
Fermer

Brève — Climat

La canicule va frapper la France dès lundi

Météo France annonce une vague de chaleur sur la France, qui s’amorcera dimanche 23 juin. La chaleur s’accentuera dès lundi (la carte illustrant cet article représente les températures prévues ce lundi) et à partir de mardi, on attend 35 à 40 °C sur la grande majorité des régions. Ces très fortes chaleurs pourraient persister jusqu’au week-end suivant notamment sur la moitié est. Au plus fort de l’épisode, le mercure franchira la barre des 40°C par endroit. Des records de températures devraient être atteints localement.

La nuit, les températures minimales baisseront peu : le mercure ne descendra pas sous la barre des 20 °C sur une bonne partie du pays.

Les agglomérations sont particulièrement vulnérables lors des épisodes de fortes chaleurs. La température y est en effet plus élevée qu’aux alentours. Ce phénomène appelé îlot de chaleur urbain est particulièrement marqué en période de vagues de chaleur. La semaine prochaine, Paris et Lyon seront exposés à des températures exceptionnelles pour un mois de juin.

À Paris, on attend 32 à 34°C dès lundi, avec des températures nocturnes supérieures à 20°C. Mardi, le mercure atteindra 35 à 38°C. Puis 36 à 39°C à partir de mercredi jusque vendredi. Les minimales se situeront entre 22 et 24°C.

À Lyon, on attend 34 à 36°C en journée de lundi. La nuit, le mercure ne descendra pas sous la barrre des 20 °C. De mardi à vendredi, il fera entre 37 à 40°C avec des températures minimales comprises entre 22 à 25°C. L’agglomération lyonnaise pourrait subir ces très fortes chaleurs jusqu’au weekend suivant.

Un épisode remarquable par sa précocité et son intensité

Cette vague de chaleur s’annonce exceptionnelle pour un mois de juin. Les vagues de chaleur et canicule touchent particulièrement l’Hexagone entre début juillet et mi-août. Cependant, ces dernières années, la France a connu des épisodes de fortes chaleurs précoces et tardives, comme juin 2017. Depuis 1947, seule la vague de chaleur du 18 au 28 juin 2005 avait été aussi précoce. L’épisode attendu s’annonce bien plus intense, sans précédent au mois de juin.

Changement climatique : des vagues de chaleur plus intenses et plus fréquentes

Le recensement des vagues de chaleur depuis 1947 montre une nette augmentation de la fréquence et de l’intensité des vagues de chaleur : elles ont été deux fois plus nombreuses au cours des 34 dernières années que sur la période antérieure.

En France, leur fréquence et leur intensité devraient augmenter au cours du siècle. La fréquence des événements devrait doubler d’ici à 2050. En fin de siècle, ils pourraient être non seulement bien plus fréquents qu’aujourd’hui mais aussi beaucoup plus sévères et plus longs, avec une période d’occurrence étendue de la fin mai au début du mois d’octobre.

Le contrôle des émissions de gaz à effet de serre sera déterminant pour leur stabilisation dans la seconde moitié du 21e siècle. Avec une politique climatique conduisant à stabiliser le réchauffement climatique avant la fin du siècle, le nombre de jours de vagues de chaleur ne devrait augmenter que faiblement au cours de la deuxième moitié du 21e siècle. Sans politique climatique, il y a 3 chances sur 4 pour que le nombre de jours de vagues de chaleur augmente de 5 à 25 jours selon les régions par rapport à la période 1976- 2005.

Source : Météo France

Recevoir gratuitement par e-mail les lettres d’info

Inscrivez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’inscrire