La crise climatique a amplifié la canicule en Sibérie

Durée de lecture : 2 minutes

16 juillet 2020



Les températures en Sibérie ont été bien au-dessus de la moyenne depuis le début de l’année. Un nouveau record de température pour l’Arctique, 38 °C, a été enregistré dans la ville russe de Verkhoyansk le 20 juin, tandis que les températures globales de la Sibérie ont été supérieures de plus de 5 °C à la moyenne de janvier à juin.

Une nouvelle étude scientifique, publiée ce mercredi 15 juillet, montre que la récente prolongation de la chaleur en Sibérie de janvier à juin 2020 aurait été presque impossible sans l’influence du changement climatique. Cette étude a été menée à l’initiative du World Weather Attribution (WWA) et a réuni les services météorologiques européens et l’Institut d’océanologie de Shirshov.

Leur analyse a montré qu’une chaleur prolongée comme celle qu’a connue la Sibérie de janvier à juin de cette année ne se produirait qu’une fois tous les 80.000 ans sans changement climatique induit par l’humain. Le changement climatique a multiplié par au moins 600 les risques de chaleur prolongée. C’est l’un des résultats les plus probants de toutes les études d’attribution menées à ce jour et constitue une preuve sans équivoque de l’influence du changement climatique d’origine humaine sur la planète.

Les scientifiques ont noté que même dans le climat actuel, la chaleur prolongée était encore peu probable. Mais sans une réduction rapide des émissions de gaz à effet de serre, elles risquent de devenir fréquentes d’ici la fin du siècle.

Dans des études précédentes, le World Weather Attribution avait établi un lien entre le changement climatique et des événements extrêmes, notamment les incendies de forêt en Australie en 2019 et 2020, les canicules en Europe de 2018 et 2019, et la tempête tropicale Imelda, qui a frappé le Texas en 2019.





Lire aussi : En Russie, des feux géants ravagent de nouveau la région arctique


23 octobre 2020
Le Colorado ravagé par le plus grand incendie de son histoire
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Face au déclin du vivant, des scientifiques demandent aux dirigeants de prendre des engagements plus ambitieux
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Sénateurs et députés s’accordent sur la loi Asap, une nouvelle entaille dans le droit de l’environnement
Lire sur reporterre.net
23 octobre 2020
Changement d’heure : des ONG demandent un retour à « l’heure naturelle »
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
À Montpellier, la « Maison de l’écologie et des résistances » expulsée
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Attentat de Conflans : associations et syndicats appellent à plus de solidarité et de justice sociale
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Aux États-Unis, les opérateurs de gaz de schiste laissent fuir le méthane, suite au Covid
Lire sur reporterre.net
22 octobre 2020
Des inondations ont tué au moins 111 personnes au Vietnam
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Monsanto définitivement reconnu coupable des dommages causés à l’agriculteur Paul François
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
L’entreprise Nokia va déployer la 4G sur la Lune
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Le gouvernement suspend l’utilisation des masques Dim
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
Avec l’uranium appauvri, le volume des déchets radioactifs français grossit encore, estime l’ASN
Lire sur reporterre.net
21 octobre 2020
La pollution de l’air coûte 943 euros par an et par Français
Lire sur reporterre.net
20 octobre 2020
Agriculture, urbanisation : le déclin de la biodiversité se poursuit en Europe
Lire sur reporterre.net




THEMATIQUE    Climat
23 septembre 2020
La réforme de la recherche « ne nous incite pas à prendre soin du monde dans lequel on vit »
Entretien
23 octobre 2020
En Côte d’Ivoire, la bio-architecture, solution face au tout-béton ?
Reportage
24 octobre 2020
États-Unis : mais pourquoi votent-ils Trump ?
Reportage


Sur les mêmes thèmes       Climat